05/09/2010 04:36
Ces 10 dernières années, lors de chaque rentrée scolaire, l'association Rencontre du Vietnam, présidée par le professeur de physique Trân Thanh Vân, a remis 14.190 bourses Odon Vallet aux jeunes excellents du Vietnam, du nom d'un éminent docteur en droit, philosophie et religion de l'Université de la Sorbonne (Paris).
Cette année, l'association Rencontre du Vietnam devrait remettre 2.150 bourses Odon Vallet aux jeunes vietnamiens, d'une valeur totale de 12 milliards de dôngs, soit une hausse de 25% par rapport à l'année précédente. La bourse est estimée à 5 millions de dôngs pour un élève et 7,5 millions de dôngs pour un jeune chercheur.

Comme d'habitude, avant le début de l'année scolaire 2010-2011, le professeur Odon Vallet et le professeur en physique Trân Thanh Vân effectuent un voyage transvietnamien pour remettre les bourses aux élèves et étudiants vietnamiens. D'abord, une cérémonie de remise des bourses s'est tenue le 21 août au Théatre municipal de Hô Chi Minh-Ville. Après, les 2 professeurs se sont rendus à Dà Lat (hauts plateaux du Centre), Dà Nang (ville littorale du Centre), Huê, Dông Hoi et Vinh (Centre). Ce voyage a pris fin avec les cérémonies tenues à l'Opéra de Hanoi (3 septembre) et au Temple de la Littérature (4 septembre).

Les élèves et étudiants des grandes localites comme Hanoi, Hô Chi Minh-Ville, Dà Nang, Huê, Vinh ou encore Thanh Hoa, sont à chaque fois récompensés. Mais pas seulement. Les meilleurs collégiens, lycéens et jeunes chercheurs originaires des minorités ethniques, venus des régions montagneuses lointaines, bénéficient aussi des bourses Odon Vallet. Depuis 2001, plus de 1.000 jeunes ethniques ont eu l'honneur d'en recevoir une.

Contributions pour construire un village SOS à Huê

Le professeur Odon Vallet, le professeur Trân Thanh Vân et son épouse Lê Kim Ngoc, ancienne directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) en France et présidente de l'Aide à l'enfance du Vietnam (AEVN), ont contribué à la construction du Centre d'hébergement et de formation professionnelle pour accueillir les enfants déshérités de Thuy Xuân, situé à 3 km du centre-ville de Huê (Centre).

Il y a quelques années, lors de la visite qu'ils ont effectué dans ce centre, le professeur Odon Vallet a été très ému de voir les sentiments des enfants à son égard au travers d'une fête d'anniversaire que ces derniers lui avait préparé.
Avec les aides des donateurs, dont le professeur Vallet, monsieur et madame Trân Thanh Vân, de nombreux enfants déshérités du Centre Thuy Xuân ont réussi dans les concours d'entrée des universités. Il s'agit de Hoàng Thi Anh Dào, première lauréate aux concours d'entrée à la faculté de l'orientalisme de l'Université des sciences de Huê, Pham Huu Nghia et Ngô Sinh Quyên qui font leurs études à l'Université de l'agriculture et de la sylviculture de Hô Chi Minh et à l'Institut polytechnique de la mégapole du Sud, etc.

Le Centre Thuy Xuân accueille actuellement une soixantaine de pensionnaires. "Thuy Xuân contribue au soin et à la formation professionnelle des enfants défavorisés", dit Ngô Thi Thu Hông, directrice de l'établissement.

Construit sous la forme d'un village d'enfants SOS, le Centre Thuy Xuân est né grâce au soutien de l'AEVN, qui est devenu membre de la Fédération internationale des villages d'enfants SOS en 1972. Elle a pour but de contribuer à la réalisation de projets destinés à aider les enfants au VietNam, en France et dans d'autres pays.

Le nombre d'enfants accueillis au Centre est relativement restreint, mais cela permet à l'association de leur offrir ce qu'il y a de mieux : un nouveau départ, une bonne éducation, la possibilité de recevoir une formation professionnelle solide et de trouver leur place dans la société.

Dà Lat (province de Lâm Dông, hauts plateaux du Centre), Huê (province de Thua Thiên-Huê, Centre) et Dông Hoi (province de Quang Binh, Centre) sont les 3 villes où l'AEVN prend en charge des enfants défavorisés. Un village d'enfants SOS s'insère dans la communauté locale et s'ouvre sur la vie de la cité. Après avoir pris en charge, en 1970, les enfants du premier village d'enfants SOS de Go Vâp (Hô Chi Minh-Ville), l'AEVN est à l'initiative de 3 réalisations. De 1972 à 1974, cette association a construit et ouvert le 2e village d'enfants SOS à Dà Lat avec 14 maisons pouvant accueillir jusqu'à 140 enfants. De 1999 à 2002, le Centre de Huê a été inauguré avec 6 maisons pouvant accueillir environ 70 pensionnaires. En 2006, le village d'enfants SOS de Dông Hoi a été construit avec 12 maisons d'une capacité d'accueil de 120 enfants.

L'objectif de l'AEVN est d'assurer leur insertion dans la vie en leur offrant un toit, une famille et une formation.

La carrière du professeur Odon Vallet

* Maître de conférences à Sciences-Po de Paris (1973-1989).
* Chargé de cours aux universités de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et Paris Diderot (depuis 1990). Il y enseigne désormais la culture générale (problèmes politiques et sociaux contemporains) en Licence d'administration publique et en Master 1 de droit public.
* Créateur de la fondation Vallet (1999).
* Administrateur du Groupe des populaires d'assurances (GPA) (1976-1977), d'Athéna (1977-1989), d'Eurassur (courtage en assurance) (1990-2002), des éditions Gallimard Jeunesse (1998-2002) et de Madrigall (1999-2006), administrateur (1995-2003) et vice-président (1998-2003) de la banque Eurofin.
* Auditeur à l'Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN) (1982-1983).
* Spécialiste de l'Asie, du Proche à l'Extrême-Orient (notamment du Vietnam) et de l'Afrique où il a multiplié les voyages.
Estimant que ses ressources d'enseignant et écrivain couvrent largement ses besoins, il décide en 1999 de placer l'imposante fortune dont il a hérité 10 ans plus tôt de son père, ancien dirigeant de la société d'assurance GPA-Athena. Il crée ainsi, avec son frère Jean-Daniel, la fondation Odon Vallet, sous l'égide de la Fondation de France. La fondation Odon Vallet remet aux étudiants brillants mais défavorisés de Paris, du Bénin et du Vietnam des bourses afin de les aider à poursuivre leurs études. Cette association serait la plus prodigue d'Europe.
En 2009, Odon Vallet reçoit le prix BNP Paribas pour la philanthropie individuelle (catégorie "Grand prix") en récompense de l'action de sa fondation.
(Source : Wikipédia)

Hàm Châu/CVN
(04/09/2010)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Remise des prix du Concours "Jeunes Reporters Francophones - Vietnam 2018"

Rough Guides suggère des destinations à Hô Chi Minh-Ville Rough Guides, l'un des guides de voyage les plus réputés au monde, vient de partager des expériences passionnantes vécues à Hô Chi Minh-Ville.