18/08/2020 22:07

>>Wall Street, lestée par la tech, finit dans le rouge
>>La Bourse de Tokyo bien orientée après un long week-end

Les grandes Bourses asiatiques ont réagi diversement mardi 18 août au regain de tensions sino-américaines après les sanctions contre Huawei, Tokyo terminant en baisse et les Bourses chinoises dans le vert. À Tokyo, l'indice vedette Nikkei a perdu 0,20% à 23.051,08 points, et l'indice élargi Topix a clôturé en hausse de 0,06% à 1.610,85 points. Le baromètre du marché est resté prudent, les investisseurs guettant les réactions chinoises au durcissement américain contre le géant chinois des technologies Huawei. Les États-Unis ont interdit de territoire 38 filiales internationales de Huawei afin de limiter leur accès aux technologies américaines, a indiqué lundi 17 août le département américain du Commerce. "Les investisseurs sont aussi inquiets de l'impasse des discussions au Congrès (américain, ndlr) sur un nouveau plan d'aides, bien qu'un accord soit toujours attendu tôt ou tard", a noté Toshikazu Horiuchi, courtier chez IwaiCosmo Securities. Les échanges restaient par ailleurs limités, estimaient les analystes, en attendant la publication prévue mercredi 19 août par la réserve fédérale américaine du procès verbal de sa dernière réunion de politique monétaire, qui devrait renseigner sur les perspectives des prochains mois. À Hong Kong, où les investisseurs étaient également circonspects, la performance du Nasdaq la veille à Wall Street a malgré tout tiré l'indice Hang Seng dans le vert. Il a gagné 0,08% à 25.367,38 points à la clôture. L'indice composite de Shanghai est monté de 0,36% à 3.451,09 points, tandis que celui de Shenzhen a progressé de 0,49% à 2.298,45 points.


APS/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Géoparc mondial de Dak Nông, au paradis des grottes volcaniques Doté d’un surprenant réseau de grottes volcaniques, le Parc géologique de Dak Nông au Vietnam a été reconnu par l’UNESCO Géoparc mondial. Un nouveau point fort pour cette province du Tây Nguyên déjà très bien pourvue de sites d’écotourisme.