29/12/2018 17:18
Maurice Manificat, fort de son récent podium à Davos, mènera l'équipe de France de ski de fond au Tour de ski (29 décembre - 6 janvier) où il aura fort à faire avec la concurrence des favoris norvégiens et du Suisse Dario Cologna.
>>Ski de fond : Klaebo finit fort le 15 km style classique de Québec
>>Ski de fond : le Mini-tour lance la saison olympique

Le fondeur français Maurice Manificat lors du 15 km classique de Lahti en Finlande, le 4 mars. Photo: AFP/VNA/CVN

L'autre événement nordique de la fin d'année est la Tournée des Quatre Tremplins en saut à ski, qui débute dimanche 30 décembre à Oberstdorf en Allemagne. On ne l'attendait pas de retour si vite au plus haut niveau après sa période de repos. Mais Maurice Manificat a terminé deuxième du 15 km libre de Davos mi-décembre pour son retour sur les pistes, et s'est donné confiance dimanche dernier 16 décembre en remportant la mass start de Valdidentro (Italie) en Coupe d'Europe.

Sur un parcours du Tour qui lui convient, il aura à ses côtés Jean-Marc Gaillard et Clément Parisse, capables eux aussi de bien figurer au général. Les sprinteurs auront eux deux étapes pour briller, dès samedi en ouverture à Toblach (Italie) puis le 1er janvier à Val Müstair en Suisse, le village natal de Dario Cologna. L'Helvète de 32 ans comptera d'ailleurs de nouveau parmi les grands favoris. Vainqueur l'an dernier, quatre fois couronné au total sur le Tour, il devra cependant affronter l'armada des Norvégiens, qui ont envoyé tous leurs meilleurs hommes cette année.

Martin Johnsrud Sundby l'infatigable vétéran, ainsi que Emil Iversen, Sjur Roethe et Didrik Toenseth, deuxième, troisième et quatrième (dans cet ordre) de l'actuel classement général de la Coupe du monde seront difficiles à battre. Quant à Johannes Hoesflot Klaebo, il courra son premier Tour de ski. Le jeune prodige de 22 ans domine les épreuves de sprint depuis deux saisons, mais il est aussi capable de s'imposer au général, s'il parvient à gérer l'enchaînement des étapes. "J'ai très envie de participer, je m'entraîne pour briller sur les plus grandes courses", a-t-il dit en annonçant sa participation au Tour.

Le Japonais Ryoyu Kobayashi lors de la 1er étape de la tournée des Quatre Tremplins en 2017. Photo: AFP/VNA/CVN

Côté russe, Alexander Bolshunov, le leader de la Coupe du monde, et Serguey Ustiugov (vainqueur du Tour 2017) seront les hommes à battre. Il faudra également compter avec le Canadien Alex Harvey, qui vient avec l'ambition de gagner. Chez les dames, les Norvégiennes seront les grandissimes favorites avec notamment Ingvild Flugstad Oestberg, Maiken Caspersen Falla, et Heidi Weng. Pour la France, les jeunes Delphine Claudel et Laura Chamiot Maitral accompagneront l'expérimenté Anouk Faivre Picon. Elles auront pour objectif de se frotter au plus haut niveau pour évaluer leur progression.

Conformément à la tradition, la dernière étape sera la plus spectaculaire, avec une poursuite sur les terribles pentes de l'Alpe Cermis, à Val di Fiemme en Italie. Les fondeuses et fondeurs s'élanceront selon les écarts du classement général: la première et le premier à franchir la ligne au sommet seront déclarés vainqueurs du Tour. Chaque étape est créditée de 50 points en Coupe du monde, et le vainqueur final se verra attribuer 400 points, soit l'équivalent de quatre victoires sur le circuit régulier.

Évènement majeur de la saison de saut à ski, la Tournée des Quatre Tremplins écrit souvent sa propre histoire, qui peut être assez différente de celle de la Coupe du monde. Impossible pourtant de ne pas voir en Ryoyu Kobayashi le favori de cette 67e édition. Le Japonais vient de remporter quatre des sept derniers concours, et n'a manqué le podium qu'une seule fois. L'expérimenté Polonais Kamil Stoch, qui a réussi le grand Chelem l'an dernier en s'imposant sur les quatre tremplins, sera évidemment son adversaire le plus redoutable.

AFP/VNA/CVN



 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le pont Long Biên, un des monuments historiques inoubliables de Hanoï.

La zone du patrimoine de Huê sera ouverte gratuitement pendant le Têt Pendant les trois jours du Têt du Cochon 2019, soit entre le 5 et 7 février, la visite sera gratuite pour tous les sites qu'abrite l’ancienne Cité impériale de Huê, selon le Centre de préservation des vestiges de l'ancienne Cité impériale de Huê.