08/01/2016 19:53
À défaut de spectacle comme contre la Russie, l'équipe de France de volleyball a assuré l'essentiel en maitrisant la Finlande 3 à 0 (25-21, 25-20, 25-16), deuxième succès la rapprochant du carré final du tournoi de qualification olympique de Berlin.

Les volleyeurs français fêtent un point face à la Finlande lors du tournoi de qualification olympique, le 7 janvier à Berlin. Photo : AFP/VNA/CVN

"On n'a pas joué complètement libérés, il y avait beaucoup de pression avec la peur de gâcher ce qu'on avait fait la veille", a commenté le coach Laurent Tillie.

"On a fait le job et on n'est pourtant pas encore qualifié. Il faudra prendre un set demain aux Bulgares", soulignait pour sa part Antonin Rouzier, en référence à la dernière sortie vendredi 8 janvier contre une Bulgarie au bord de l'élimination après le 3-0 encaissé contre la Russie.

Les Bleus joueront la première place du groupe B où les champions olympiques russes sont qualifiés.

Entrée sur le terrain toujours avec le sourire, l'équipe de Laurent Tillie n'a pas débuté son 2e match avec le même brio que la veille, où elle avait déstabilisé la machine russe, et réussi son premier succès du tournoi (3-1).

Eliminés après leurs défaites contre la Russie (3-0) puis la Bulgarie (3-1), les Finlandais ont joué sans pression pour défendre leur honneur, bien présents en réception et au contre, et variant les combinaisons avant de céder la première manche.

Dans le set suivant, les Bleus ont même été menés de quatre points à deux reprises (8-12 puis 12-16), ne parvenant pas à trouver la faille, butant sur le contre adverse et commettant même des fautes au service.

"Mais notre force est de savoir rester serein, de ne pas s'affoler même avec quatre points de retard", a souligné Earvin Ngapeth, moins en vue que la veille.

Les premières accélérations et quelques coups de massue de Le Roux et Rouzier ont effectivement remis les Bleus aux commandes pour empocher la deuxième manche et s'envoler ensuite vers le 3 set à 0.

"J'avais dit hier (mercredi 6 janvier) qu'il faut accepter de mal jouer. L'essentiel est qu'on est vivant, en course pour les demi-finales", a souligné le sélectionneur.

Pour Tillie, l'heure est désormais de "décortiquer le jeu" des Bulgares, qui seront revanchards après les deux défaites concédées face aux Français l'an dernier dont celle à l'Euro (3-2) devant leur public de Sofia.

"Il vont avoir le couteau entre les dents", a souligné le sélectionneur...
 
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

La pagode de Long Tiên, une destination incontournable Long Tiên, qui se trouve dans la rue éponyme, au pied de la montagne Bài Tho (Poème), est la plus grande pagode de la ville de Ha Long, province de Quang Ninh (Nord).