01/06/2019 14:54
Les Bleues ont assuré l'essentiel vendredi 31 mai en remportant face à la Chine (2-1) leur dernier match de préparation à Créteil, une semaine avant le début de la Coupe du monde, une répétition générale entachée par un nouveau forfait, celui de l'habituelle capitaine.
>>Foot dames: un groupe australien expérimenté pour le Mondial-2019
>>Bleues: la "mission Mondial-2019" démarre en Bretagne, mais sans Lyonnaises

Les Françaises battent la Chine en match de préparation au Mondial le 31 mai.
Photo: AFP/VNA/CVN

L'absence d'Amandine Henry, qui ne figurait pas sur la feuille de match, vient alourdir, à sept jours du match d'ouverture face à la République de Corée au Parc des Princes, une infirmerie où figurent déjà l'attaquante vedette des Bleues, Eugénie Le Sommer, et la star lyonnaise Amel Majri, blessées. 

Privée de trois de ses cadres, l'équipe de France féminine ne termine pas dans la plus grande sérénité sa phase de préparation face à une équipe de Chine qui avait pourtant été choisie pour son profil proche, dans le jeu comme dans le gabarit, du premier adversaire français de ce Mondial à domicile (7 juin - 7 juillet).

De fait, une semaine après leur victoire 3-0 face à la Thaïlande, les filles de Corinne Diacre se sont fait peur face à des Chinoises pourtant frileuses, se montrant assez peu dangereuses dans le jeu et concédant l'égalisation en milieu de match.

Paradoxalement, c'est peut-être l'ouverture du score de la buteuse Valérie Gauvin (30e, 1-0), qui s'est retrouvée un peu heureusement dans la surface sur la trajectoire d'une frappe écrasée de Marion Torrent, qui représente le mieux cette victoire qui laisse un goût d'inachevé.

Car, pour le reste, les Bleues se sont créé peu d'occasions: en première période, une tête de Valérie Gauvin à la réception d'un centre à la 11e minute, et quelques déboulés de Kadidiatou Diani sur son aile gauche, la française la plus en vue vendredi 31 mai.

Compte à rebours

Après l'égalisation chinoise à la 52e minute (1-1) par Wang Shanshan, sur une passe bien sentie de la No10 du Paris SG Wang Shuang, c'est d'ailleurs Diani qui est venue délivrer les quelques milliers de supporters venus soutenir les Bleues au stade Dominique Duvauchelle de Créteil, en banlieue parisienne.

La Française, elle aussi joueuse du PSG, a décoché une frappe puissante et imparable à l'entrée de la surface à l'issue d'une splendide chevauchée individuelle au milieu de terrain (58e, 2-1).

Avant de se plonger dans l'ultime ligne droite avant l'entrée en lice dans le Mondial, l'équipe de France aura tout de même pu avoir un avant-goût de la chaude ambiance qui devrait l'accompagner durant la compétition, avec un stade tout acquis à sa cause, avec ovations et cris à chaque occasion.

Face aux Chinoises, qui évolueront dans le groupe B durant la Coupe du monde en compagnie notamment l'Allemagne, les absences de plusieurs titulaires en puissance auront aussi permis de faire tourner et offrir du temps de jeu à des remplaçantes comme Viviane Asseyi ou Emelyne Laurent.

Les deux Lyonnaises forfait, Le Sommer et Majri, doivent reprendre l'entraînement collectif lundi 3 juine. Tandis que pour la capitaine Amandine Henry, qui a ressenti une douleur vendredi 31 mai, le compte à rebours est déjà lancé.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

Ancien village des pêcheurs, un musée impressionnant De nombreux objets, équipements et outils servant à produire le nuoc mam (saumure de poisson) et différents vestiges sur la vie des pêcheurs ainsi que sur la culture des habitants locaux sont immortalisés à l’Ancien village des pêcheurs de la ville côtière de Phan Thiên, province de Binh Thuân (Centre).