29/06/2014 09:51
Le projet d’amendement de la Loi sur les assurances sociales comprend plusieurs nouveautés plus favorables aux salariés, en particulier du secteur privé. Entretien avec Truong Thi Mai, présidente de la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Quelles sont les dispositions prévues pour l’âge de départ en retraite ?

Truong Thi Mai. VNA/CVN

Selon l’article 187 du Code du travail, l’âge actuel de départ en retraite pour les femmes et pour les hommes est respectivement de 55 et 60 ans. Compte tenu de la création de catégories différentes pour les fonctionnaires, les professionnels et les techniciens, cet âge peut être porté à 60 et 65 ans, tandis que pour les personnes ayant un travail dangereux dans des régions particulièrement en difficulté il peut être ramené à 50 et 55 ans.

En ce qui me concerne, je soutiens le projet de hausse de l’âge du départ en retraite pour tous les travailleurs, mais il faudrait mettre en place un plan convenable en considération de la situation socioéconomique du pays. Chaque année, environ un million de personnes entrent sur le marché du travail, ce qui fait que la population active est toujours supérieure à celle non active. En revanche, avec l’évolution démographique, il faudra envisager de reculer à nouveau l’âge de départ en retraite lorsque les deux catégories précitées s’équilibreront.

Nous appliquerons ainsi une nouvelle grille de calcul des retraites pour les travailleurs qui ont commencé à cotiser à partir du 1er janvier 2018.

Le financement des assu-rances sociales interpelle beaucoup de personnes compte tenu des défauts fréquents de paiement des cotisations par les employeurs, ce qui pourrait porter atteinte à l’équilibre de notre système social. Qu’envisagez-vous ?

En cette période de développement économique qui, en tout état de cause, n’exclut pas la possibilité de récession économique, nous avons étudié ce point en détail. Certains employeurs ne payent pas à dessein, ceux-ci feront l’objet de sanctions plus lourdes. D’autres, qui font de même, ont des raisons plus objectives. En conséquence, le projet renforce les sanctions financières, mais prévoit aussi la création de deux nouveaux délits, l’un d’appropriation des cotisations d’assurances sociales, et le second, de défaut de paiement de cotisations sociales.

L’assurance sociale doit renouveler ses modalités de fonctionnement en étendant l’application des technologies de l’information. Phuong Vy/VNA/CVN


D’autres experts s’inquiètent au sujet du risque d’épuisement du Fonds de sécurité sociale. Qu’en pensez-vous ?

Concernant le Fonds de sécurité sociale, il existe actuellement un phénomène majeur : dépenses en hausse, recettes en réduction. Ainsi, le risque d’épuisement du Fonds de sécurité sociale est bel et bien réel. Pour résoudre ce problème, il faut réajuster le taux des cotisations et le taux de paiement aux travailleurs, sans oublier d’augmenter l’âge de la retraite pour les travailleurs participant à l’assurance sociale. De plus, il est nécessaire de mobiliser davantage de personnes participant volontairement à l’assurance sociale, dont les élèves de l’école militaire, de la police, ou encore les étrangers qui travaillent au Vietnam. La mobilisation de nombreuses nouvelles personnes participant à l’assurance sociale, la prolongation du temps de cotisation, celle du temps de travail, sont des mesures efficaces qui permettront à court terme de limiter le risque d’épuisement du Fonds de sécurité sociale.

Certains estiment qu’aujourd’hui déjà le système des assurances sociales connaît des difficultés. Quel est votre avis ?

La gestion des assurances sociales est totalement conforme à la loi sans problèmes particuliers. Le financement du système, sur proposition de notre commission, repose sur les prélèvements des salariés et des employeurs. Tous les trois ans, le gouvernement doit faire un rapport au Comité permanent afin qu’il étudie et fixe le budget de notre système social.

En revanche, nous demandons à l’Assurance sociale de renforcer ses capacités de gestion en généralisant l’application des technologies de l’information, ce qui lui permettra d’accélérer la fourniture de ces prestations ainsi que la perception des cotisations, notamment en collaborant avec les services fiscaux locaux ou toute autre administration...

Quelles sont les autres nouveautés principales de ce projet ?

Pour la retraite, les salariés doivent cotiser durant l’ensemble de leur vie professionnelle, une mesure qui est considérée comme l’une des plus importantes pour note système social. Autre point, la délivrance d’un livret d’assurances sociales aux salariés, dont je pense qu’il permettra aux personnes de calculer clairement leurs mensualités et donc de savoir quand interviendra l’ouverture de leurs droits à la retraite. Le projet d’amendement de la loi sur les assurances sociales encouragera les salariés du secteur privé à faire enregistrer leurs cotisations. Par ailleurs, l’État accordera une assistance pour une partie des cotisations des personnes à revenu modéré afin qu’elles puissent bénéficier de leurs droits sociaux. Actuellement, environ 150.000 personnes de ce secteur cotisent, mais si les nouvelles dispositions sont effectives, leur nombre augmentera...

Quê Anh/CVN

 


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.