29/06/2018 23:14
Selon le Département général des Statistiques, au premier semestre, plus de 7,89 millions de touristes étrangers ont visité le Vietnam, soit une hausse de 27,2% en un an.

 >>Programme de promotion touristique du Vietnam en République tchèque
>>Thua Thiên-Huê mise sur le tourisme communautaire
>>Le tourisme du Vietnam promu dans plusieurs pays européens

 

Touristes étrangers au Temple de la Littérature à Hanoï.
Photo: Quôc Khanh/VNA/CVN


En même temps, le nombre de visiteurs venus d’Asie a augmenté de 32,7% en glissement annuel, celui pour la Chine, 36,1%, pour la République de Corée, 60,7%, pour l’Europe, 11%, pour l’Amérique, 13,5%, pour l’Océanie, 10%, et pour l’Afrique, 22,2%.

Cette hausse est due aux efforts de tout le secteur touristique, notamment les activités de promotion sur les marchés internationaux comme récemment en Suisse, en Autriche, en Hongrie et en République tchèque.

Les activités de promotion touristique ont été également organisées du 18 au 25 juin dans les villes de Séoul, Daejeon, Daegu et Busan de la République de Corée.

En 2017, le Vietnam a accueilli 2,4 millions de touristes sud-coréens, soit une hausse de 56,4% en un an. Ce chiffre était de 1,7 million (+ 60,7%) au premier semestre.

À partir du 1er juillet 2018, les citoyens de cinq pays d’Europe occidentale que sont le Royaume-Uni, la France, l'Allemagne, l'Espagne et l'Italie bénéficieront de la prolongation de l’exemption de visa pendant trois ans pour des séjours de courte durée (moins de 15 jours).

Cette année, le Vietnam s’efforce d’accueillir 15-17 millions de touristes étrangers contre 12,9 millions en 2017.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une journée au Musée des vestiges deguerre à Hô Chi Minh-Ville

Capturer de beaux moments avec les marguerites Daisy de Hanoï Entre la mi-novembre et la mi-décembre, quand Hanoï ressent les premiers vents hivernaux, c’est la pleine saison des marguerites Daisy (Astéracées). En cette période, ce serait une faute de goût de ne pas acheter un bouquet. Mais pour une expérience plus romantique, rien ne vaut une balade dans un champ de fleurs en banlieue.