19/03/2022 09:36
Désireux de conserver les appareils photo anciens ayant des liens forts avec des périodes historiques du pays, Pham Công Thang a créé un musée privé à Hanoï. Son trésor est riche d’objets de valeur.
>>Le musée du village de Yên My, "gardien" du passé
>>La tradition photographique vietnamienne
>>Dinh Công Tuong, maître antiquaire

Le photographe Pham Công Thang dans un coin de son musée.

Dans la petite maison sise au 225A, rue Dang Tiên Dông à Hanoï, des centaines d’appareils photo anciens de plusieurs générations de photographes, d’écrivains et de journalistes vietnamiens sont conservés. Ce musée privé appartient au reporter-photographe Pham Công Thang, aussi écrivain.

M. Thang est un nom assez connu pour les professionnels et les adeptes de la photographie vietnamienne car il est titulaire de nombreux prix nationaux et internationaux. En 2021, pour concrétiser son désir depuis des années d’établir un espace destiné aux appareils photo, il a créé le musée baptisé "Mémoire de la photographie". 

Des témoins de l’histoire

"Bon nombre d’appareils photo anciens ont contribué à immortaliser les moments historiques de la nation, notamment pendant les années de la guerre. J’ai alors pensé pourquoi ne pas arranger un espace chez moi pour les regrouper. La naissance de mon musée vient de mon respect et mon amour pour l’histoire de la photographie nationale", explique le photographe de 69 ans.

Pham Công Thang a installé le musée dans sa maison à deux étages. Chaque coin est bien arrangé en termes de décoration, d’installation et de thèmes. Chaque appareil exposé est accompagné de notes détaillées sur son histoire, qui permettent aux visiteurs de connaître son origine, son modèle et son utilisation au travers des étapes historiques, et bien sûr son propriétaire et ses œuvres. 

M. Thang s’est vu offrir de nombreux appareils photo.

Selon lui, ces pièces sont des objets très chéris par leurs propriétaires. Raison pour laquelle, chacune est mise dans une vitrine. Outre le nettoyage quotidien, M. Thang s’occupe particulièrement de la déshumidification en vue de les préserver en parfait état.

Lors d’une visite du musée, le photographe Trân Lam exprime : "J’admire Pham Công Thang qui a investi gros dans cette collection. Par son enthousiasme, il a réussi à créer un espace soigné et riche d’objets de valeur"

Des dons précieux qui en disent long

M. Thang confie qu’au début, le musée était constitué d’appareils qu’il avait acquis avec ses propres deniers. Mais au fil des mois, il s’est enrichi grâce aux dons remis gratuitement par des artistes qu’il ne connaissait même pas. "L’an passé, j’ai annoncé à mes amis sur ma page Facebook l’ouverture d’un mini espace d’appareils photo. Très surpris, j’ai reçu le soutien de la part de bon nombre de professionnels que je ne connaissais pas. Il y a des gens vivant très loin qui m’ont contacté et m’ont dit vouloir me remettre des souvenirs précieux".

Dans son musée, parmi les appareils de valeur figure le Pentax noir et blanc du photographe Hoàng Kim Dang. Ce dernier l’a utilisé pour prendre des photos du général Vo Nguyên Giap, éminent stratège militaire du Vietnam. "Ce Pentax, qui m’a accompagné depuis 1972 sur les champs de bataille jusqu’à l’année 2000, a capturé de nombreux moments précieux : des scènes de combat pendant les années de la guerre, aux moments de retrouvailles et de joie pendant la période de paix. Je l’ai utilisé aussi pour photographier le général Giap pendant ses années sur les champs de bataille, et en 1980 dans sa maison".

Expliquant sa décision de remettre ce précieux appareil au musée, Hoàng Kim Dang a affirmé : "J’apprécie ici la manière de conservation minutieuse et méthodique d’un professionnel bien reconnu comme Pham Công Thang. Je crois que son musée sera un lieu de préservation prestigieux des objets de valeur de la photographie vietnamienne".

Le Pentax noir et blanc offert par le photographe Hoàng Kim Dang.

Fin 2021, le photographe Trân Lam a remis son D200 au musée. L’appareil est associé à sa célèbre œuvre Mat troi trong lang sang toa (Le soleil du mausolée brille). C’est une photo de paysage du mausolée du Président Hô Chi Minh, achetée par le groupe Tân Tao pour un million d’USD lors d’une vente aux enchères en 2008. La somme a été remise au Fonds de patronage des patients pauvres de la province de Kiên Giang (Sud) pour réaliser plus de 500 interventions chirurgicales en faveur d’enfants atteints de cardiopathie congénitale.

Un autre objet de valeur est le projecteur de film positif Profector Standard, datant des années 1940, offert par un ancien responsable du bureau du gouvernement.

Près d’un an après son ouverture, le musée s’enrichit de jour en jour grâce notamment aux dons de photographes du pays et même de l’étranger. Dans l’avenir, Pham Công Thang compte agrandir les salles d’exposition et arranger un espace de café pour favoriser les rencontres entre les professionnels et les amoureux de la photographie.

Texte et photos : Linh Chi - Linh Thao/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Dào Xá, la patrie des luthiers

La province de Bên Tre dispose d'un potentiel immense pour développer l’écotourisme La province de Bên Tre, bien connue sous le nom de "royaume des cocotiers", est située à l’une des embouchures du Mékong et au point de rencontre de quatre bras du fleuve.