04/05/2017 15:56
Les actions contraires à la loi menées par le prêtre Dang Huu Nam, gérant de la paroisse de Phu Yên, commune de An Hoà, district de Quynh Luu, province de Nghê An (Centre), ont indigné l’Association des anciens combattants de la province de Nghê An.
>>Hanoï continue de prendre des mesures pour assurer la sécurité à My Duc
>>Troubles à l’ordre public à Dông Tâm : Hanoï prend la parole

Capture d'écran d'un clip montrant que le prêtre Dang Huu Nam incite des enfants à défiler, pancartes en main. Photo : BNA/CVN

Alors que les habitants dans l’ensemble du pays organisent une palette d’activités pour exprimer leur reconnaissance envers les compatriotes, combattants qui se sont sacrifiés pour l’indépendance et la liberté de la Patrie, pour la victoire historique du 30 avril 1975, le prêtre Dang Huu Nam s’est livré à des activités subversives, a écrit ledit Comité exécutif dans un message officiel. Il lui est reproché d’avoir profité des défilés dans les enceintes de l’église, et des messes pour dénaturer l’histoire, porter atteinte à l’honneur, à la dignité des millions de Vietnamiens qui ont versé tant de sang afin de défendre l’indépendance et la liberté de la nation.

Le Comité exécutif de l’Association des anciens combattants de la province de Nghê An a également dénoncé le fait que le prêtre Dang Huu Nam a spéculé sur l’innocence des enfants pour faire, pendant plusieurs heures sous un soleil ardent, afficher des banderoles et pancartes hostiles, et les ont bourré des idées malsaines.

Durant ces 42 dernières années, la grande valeur historique de la victoire du 30 avril 1975, qui a apporté la paix, l’indépendance, la coopération et le développement à la nation vietnamienne, a été reconnue par le monde entier et louée comme une des plus grandes victoires du mouvement de libération nationale et des peuples progressistes durant le XXe siècle, a-t-il affirmé.

Les visées et actes du prêtre Dang Huu Nam représentent donc une négation des acquis révolutionnaires du Parti, de la nation et du peuple vietnamiens, suscité l’exaspération et l’indignation au sein de la population, divisé le bloc de grande union nationale, et troublé la sécurité et l’ordre public sur place, a-t-il fustigé.

Il s’agit de graves infractions à la Constitution et à la législation du Vietnam, à la Convention internationale des droits de l’enfant, a souligné le Comité exécutif de l’association forte de plus de 173.000 membres, demandant au prêtre Dang Huu Nam d’observer la loi et d’honorer le sacerdoce.

Ledit comité a proposé au gouvernement et aux organismes concernés de travailler avec le Saint-Siège et le Conseil épiscopal du Vietnam pour condamner et sanctionner les actes commis par le prêtre Dang Huu Nam.  
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

Le Le tourisme humanitaire, aussi appelé "volontourisme", est une forme de voyage qui concilie mission humanitaire et tourisme. Il se développe au Vietnam, notamment dans les localités montagneuses du Nord.