08/11/2020 21:38
Si les visiteurs sont pris l’habitude de voyager aux côtés de jeunes guides touristiques bien formés, au village de Hoa Tiên dans le Centre, ce sont des guides bien plus âgés qui laissent des souvenirs inoubliables chez les touristes, représentant parfaitement les valeurs et traditions de l’ethnie Thaï.
>>Hang Kia - Pà Cò, une destination touristique en plein essor
>>Développer le tourisme pour préserver la culture Cham
>>Le homestay à Bac Hà, un potentiel à révéler

Les touristes vietnamiens et étrangers découvrant la confection textile artisanale Thaï au village de Hoa Tiên. Photo : Facebook NVCC/VNA/CVN

Pour les personnes âgées du village de Hoa Tiên (commune de Châu Tiên, district de Quy Châu, province de Nghê An), il s’agit en effet d’une belle occasion pour présenter et promouvoir davantage les valeurs et la culture traditionnelles de leur ethnie dont elles sont toujours fières.

La nouvelle vie des retraitées Thaï

Sâm Thi Xanh, ambassadrice de la culture Thaï, prépare sa maison pour accueillir les visiteurs. Photo : Bich Huê/VNA/CVN

Ancienne enseignante et pouvant donc s’adresser facilement à un public, Sâm Thi Xanh a naturellement été désignée pour devenir guide touristique au moment où son village a été sélectionné pour y développer le tourisme communautaire.

Quand elle a commencé sa nouvelle activité, la matriarche n’y réfléchissait pas trop, en "ne disant que ce qu’elle sait". Mais à force de rencontrer de plus en plus de visiteurs enthousiastes, elle a développé une réelle passion pour son nouveau métier. "Devenir guide touristique est une expérience tout à fait différente du métier d’un professeur car je dois choisir des sujets convenant à différents groupes de clients. Je dois aussi m’entraîner à m’exprimer à l’oral pour que les visiteurs me comprennent mieux et pour qu’ils aiment la culture de notre peuple", a partagé la vieille guide.

Les touristes recherchent toujours l’authenticité et les éléments caractéristiques de l’identité culturelle des Thaï. C’est pour cette raison qu’en plus des connaissances sur la culture traditionnelle de son ethnie et les coutumes locales, Mme Xanh a collaboré avec les agences de voyage afin d’élaborer des programmes touristiques de qualité qui proposeront une kyrielle d’activités intéressantes comme, par exemple, écrire de nouvelles paroles pour les airs folkloriques des Thaï ou mettre en scène des œuvres musicales. Toutes ces initiatives visent à offrir aux visiteurs des expériences mémorables dans ce village montagneux. "Les visiteurs auront l’occasion d’écouter les mélodies des chants ou d’admirer des danses folkloriques des Thaï. Tenter de tisser des motifs textiles Thaï ou déguster les spécialités culinaires se révèlent être aussi des activités attrayantes pour eux", a ajouté Mme Xanh.

Lô Thi Nga est l’une des femmes âgées préservant encore le métier de tissage traditionnel. Les touristes qui lui rendent visite dans sa maison finissent toujours par exprimer leur admiration au moment où ils tentent par eux-mêmes de réaliser ce travail. Mme Nga, quant à elle, est très heureuse de participer à ce projet de tourisme communautaire, fière en plus d’avoir vue son foyer être élu par de nombreux visiteurs comme leur destination préférée. Cette nouvelle activité lui apporte de nouveaux revenus non négligeables pour l’économie de sa famille mais lui permet surtout de partager largement les valeurs traditionnelles des Thaï avec tous les amateurs des cultures des minorités ethniques.

Fleuron touristique de la province

Les villageois de Hoa Tiên s’acharnent à préserver et valoriser le patrimoine culturel typique de leur ethnie. Photo : Bich Huê/VNA/CVN

Ces dernières années, le village de Hoa Tiên est devenu une destination privilégiée de la province aux yeux des globe-trotters désireux de découvrir le pays au-delà des sentiers battus. La réussite touristique remarquable de ce village n’aurait toutefois pas existé sans la participation enthousiaste des habitants locaux qui s’acharnent à sauvegarder leur culture et à valoriser leur patrimoine auprès des visiteurs.

À partir de 2014, des membres de cette communauté ont fondé le Club de préservation de la culture Thaï. Plutôt timide à ses débuts, la nouvelle structure ne réunissait que 8 membres qui partageaient ensemble le même goût pour les mélodies folkloriques des Thaï. Depuis, le club a connu un important développement jusqu’à réunir 38 membres aujourd’hui dont certains ont été nommés "Artisan émérite" comme Sâm Thi Vinh. Actuellement, en plus des chants et danses folkloriques, le Club diversifie aussi ses activités : enseignement de la langue Thaï ancienne écrite et parlée, de styles musicaux folkloriques Thaï comme le chant Suôi, Lam, Nhuôn ou Hap lai, et reconstitution de rituels et coutumes anciennes.

Les membres du Club de préservation de la culture Thaï sont de tout âge et deviennent effectivement des "ambassadeurs"  qui contribuent à développer le tourisme communautaire. À l’arrivée des touristes au village de Hoa Tiên, le Club planifie des activités, organise des performances artistiques et culturelles. Les femmes du village cuisinent les spécialités culinaires locales afin de régaler les touristes.

Grâce à leurs efforts inlassables, le Club de préservation de la culture Thaï du village de Hoa Tiên a connu un fort développement et est devenu un modèle exemplaire pour la province. En outre, le Club a attiré de nombreux membres venus de différentes communes, avec un riche éventail d’activités attrayantes... Ce sont eux qui ont apporté un regain d’intérêt à la culture et aux valeurs traditionnelles de leur ethnie, en rapprochant la culture Thaï du district de Quy Châu des visiteurs venus des quatre coins du monde.

Bich Huê-Hông Anh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Cân Tho présente de nouveaux produits et services touristiques à Hanoï Le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme de Cân Tho a organisé récemment dans la capitale un programme de promotion de nouveaux produits et services touristiques pour attirer les touristes de Hanoï et des provinces du Nord à Cân Tho.