16/05/2021 20:22
Le premier trimestre de 2021 s’est terminé sur une croissance des exportations vietnamiennes, à l’exception des ventes de riz qui se sont contractées de 17,4% en volume par rapport à la même période de l’an dernier, selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.
>>Le prix à l'exportation du riz vietnamien augmente de plus en plus
>>Le prix à l'exportation du riz vietnamien atteint un nouveau sommet

En 2020, le Vietnam a exporté environ 6,15 millions de tonnes de riz pour 3,07 milliards d'USD.
Photo : VNA/CVN 

Le Vietnam a exporté en mars 450.000 tonnes de riz pour 246 millions de dollars, portant les ventes au cours des trois premiers mois de 2021 à 1,1 million de tonnes et à 606 millions d'USD, en baisse de 30,4% en volume et de 17,4% en valeur sur la même période en 2020, a-t-il fait savoir, ajoutant que les deux plus grands clients restaient les Philippines et la Chine.

Le directeur adjoint de l’Agence du commerce extérieur du ministère de l’Industrie et du Commerce, Trân Quôc Toan a fait savoir que le riz vietnamien se négociait à 547 USD/tonne à compter jusqu’à la fin du premier trimestre, en hausse de 18,6% par rapport à la même période de 2020.

Les exportateurs de riz vietnamiens se concentrent de plus en plus sur l’amélioration de la qualité, la traçabilité et le respect des normes exigeantes des marchés marchés d’exportation tels que l’UE, la République de Corée et les États-Unis, a-t-il indiqué.

Les experts ont estimé que pour accroître la compétitivité du riz vietnamien, les entreprises devraient faire preuve de plus d’initiatives et trouver des solutions flexibles pour profiter des opportunités des marchés parties aux accord de libre-échange (ALE) avec le Vietnam.

Accroître la valeur des exportations de riz

Le Vietnam a conclu de nombreux accords de libre-échange, notamment l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) et dernièrement le Partenariat économique global régional (RCEP) et l’Accord de libre-échange entre le Royaume-Uni et le Vietnam (UKVFTA).

Ces pactes ont aidé la marque de riz vietnamienne à gagner en notorité sur divers marchés, contribuant à accroître la valeur des exportations de riz vietnamien.

Trân Quôc Toan a fait savoir que le ministère de l’Industrie et du Commerce se coordonne avec des ministères et secteurs concernés et l’Association des vivres du Vietnam pour guider les entreprises à mettre en œuvre efficacement les FTA pour maximiser les avantages que le pays pourrait en tirer.

Les entreprises exportatrices et les agriculteurs sont exhortés à être plus plus proactifs dans l’amélioration de la compétitivité de leurs produits, la construction et la protection des marques en vue de la diversification de leurs marchés.

Selon le ministère de l’Industrie et du Commerce et celui de l’Agriculture et du Développement rural, en 2020, le Vietnam a exporté environ 6,15 millions de tonnes de riz pour 3,07 milliards d'USD, soit une baisse de 3,5% en volume, mais une hause de 9,3% en valeur par rapport à 2019.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le photographe Lâm Duc Hiên, la mémoire du Mékong