02/07/2018 11:54
Le fait que les provinces côtières du Centre maintiennent une forte croissance économique et touristique rend leurs aéroports et ports maritimes particulièrement attrayants pour les investisseurs.
>>Les infrastructures de transport, clé du décollage économique du Centre
>>Les routes littorales au service du développement du Centre

Les aéroports et ports maritimes jouent un rôle important dans le développement économique du Centre.
Photo: Lê Lâm/VNA/CVN

À ce jour, le ministère des Transports et des Communications n’a pas encore pris de décision officielle sur le choix d’un investisseur après que le groupe vietnamien FLC ait demandé la modernisation de l’aéroport de Dông Hoi, dans la province de Quang Binh, sous forme de partenariat public-privé (PPP).

Dinh Viêt Thang, chef du Département de l’aviation du Vietnam, a informé qu’à partir de 2020, la construction d’une deuxième aérogare est prévue dans l’aéroport de Dông Hoi. Ainsi, à l’horizon 2030, il y aura donc deux aérogares mises en service, d’une capacité de près de 3 millions de passagers par an.

La modernisation des aéroports, un impératif

Dans une proposition soumise au ministère des Transports et des Communications ainsi qu’au Comité populaire de Quang Binh, début avril, le groupe FLC a émis le souhait d’investir dans l’aéroport de Dông Hoi et d’en faire une plateforme internationale. Il s’engage à attirer ainsi davantage de touristes dans la localité avec des lignes aériennes reliant les sites touristiques dans et hors du pays.

Selon des dirigeants du FLC, l’aéroport de Dông Hoi revêt une signification particulièrement importante de par sa position stratégique au nord du Centre. Il représente également un lieu de transit pratique pour de nombreuses lignes domestiques et internationales.

Il s’agit également d’un des aéroports sans-exploités en termes de capacité, alors que le potentiel de croissance du tourisme à Quang Binh est considérable.
Les statistiques du Département de l’aviation du Vietnam montrent qu’au premier trimestre de 2018, l’aéroport de Dông Hoi a accueilli 468.000 passagers, soit une hausse de 20% par rapport à la même période de l’année passée. En raison de ses infrastructures limitées, l’aéroport n’est exploité que par quatre compagnies aériennes qui ne comptent que trois lignes domestiques et une ligne internationale.

----- 468.000 -----
Au 1er trimestre, l'aéroport de Dông Hoi
a accueilli 468.000 passagers,
soit une hausse de 20% par rapport
à la même période de l'année passé.

---------------------------------
 
"La modernisation des aéroports pour répondre aux besoins des passagers est nécessaire surtout dans le contexte où l’aéroport de Dông Hoi est l’une des zones clés de Bamboo Airways dans la région Centre", affirme Dang Tât Thang, directeur général adjoint du groupe FLC et directeur général de Bamboo Airways.

S’il est approuvé, le projet d’investissement et de modernisation de l’aéroport de Dông Hoi sera le deuxième plus grand du groupe FLC à Quang Binh, derrière celui du complexe de villégiature FLC Quang Binh Beach & Golf Resort, d’une superficie de 2.000 ha et d’un investissement de 20.000 milliards de dôngs.

En dehors de Dông Hoi, la plupart des autres aéroports du Centre attirent également des investisseurs. Ainsi, en avril dernier, le ministre des Transports et des Communications, Nguyên Van Thê, a demandé au Département de l’aviation du Vietnam, en coopération avec la Compagnie d’import-export Liên Thai Binh Duong, de réévaluer les besoins en ce qui concerne l’aéroport de Tuy Hoà - Phu Yên afin de réaménager la fréquence de ses vols internationaux, entre autres.

La grande attractivité des ports maritimes

Bien que le projet de construction du port maritime de Liên Chiêu (ville de Dà Nang) soit encore en phase d’expertise, il attire d’ores et déjà l’attention d’investisseurs nationaux et étrangers.

Boskalis Inter A.V est le dernier investisseur étranger à s’intéresser de près à ce projet dans la ville de Dà Nang, sous forme de PPP.

Plus précisément, dans son document qui vient d’être soumis au ministère des Transports et des Communications, le directeur régional de Boskalis, le Néerlandais Wanter Jacobs, désire participer à l’élaboration du projet de port maritime de Liên Chiêu. Boskalis opère dans les domaines du dragage, de la construction de machines hydrauliques ainsi que des services maritimes.

D’un montant d’investissement total de 7,378 milliards de dôngs, le projet de port de Liên Chiêu sera divisé en deux tranches. La première nécessitera plus de 3.951 milliards de dôngs, dont 80% provenant du budget étatique. Ce sera le deuxième port maritime du Vietnam, après celui de Lach Huyên (ville de Hai Phong au Nord).

Antérieurement, le ministère des Transports et des Communications avait approuvé le plan détaillé du groupe portuaire N°3 qui prévoit de 8,6 à 10 millions de tonnes de marchandises à travers le port de Tiên Sa d’ici 2020, ne dépassant pas les 12 millions de tonnes par an jusqu’en 2030.

Toutefois, selon le Comité populaire de Dà Nang, si la quantité de marchandises de ce port atteint les 12 millions de tonnes par an, cela entraînera une surcharge des infrastructures de transport urbain de cette ville, en particulier dans les rues de Ngô Quyên et Yêt Kiêu.

"Compte tenu du fait que le port de Tiên Sa fonctionne déjà à pleine capacité et ne peut être davantage élargi, la construction du port de Liên Chiêu revêt une importance majeure. En effet, elle va aider Dà Nang à maintenir sa position de moteur économique de la région Centre", estime Nguyên Dinh Viêt, chef adjoint du Département de la navigation maritime du Vietnam.
 
Huong Linh/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Festival de couleurs dans la vallée des fleurs de Bac Hà La vallée des fleurs de Bac Hà située dans le hameau de San Bay, district de Bac Hà, province de Lào Cai (Nord-Ouest) est considérée comme une des destinations les plus attrayantes de la région.