08/06/2021 23:04
Le gestionnaire des aéroports de Paris a réclamé mardi 8 juin au ministre de l'Intérieur la levée des contrôles systématiques des passagers arrivant de la zone Schengen, obstacle selon lui aux flux des voyageurs dans ses installations.
>>France : vaccination élargie aux ados, appel à rester "prudents"
>>La France toujours première en Europe en 2020, le gouvernement conforté

L'aéroport de Paris-Orly le 1er août 2020.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Au début du COVID, on a rétabli un contrôle quasi systématique des vols Schengen qui me semble-t-il n'est pas compatible avec une gestion fluide des personnes", a déclaré le Pdg du Groupe ADP, Augustin de Romanet, sur RMC.

À la veille d'une nouvelle étape du déconfinement en France et de trajets facilités entre pays européens, le secteur aérien est inquiet d'une hausse des temps d'attente dans les aéroports, entre hausse du trafic estival et maintien de certains contrôles liés à la crise sanitaire.

M. de Romanet, qui avait déjà mis en garde le mois dernier contre une "apocalypse de temps d'attente" dans les installations qu'il gère, Roissy et Orly, a indiqué mardi 8 juin avoir écrit au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, pour qu'il "accepte de donner instruction à ses équipes de ne plus faire un contrôle systématique des vols Schengen".

"Compte-tenu de la façon dont la police aux frontières développe son sens du client, et partage de plus en plus notre idée que nous sommes au service de passagers dont on doit limiter au maximum le temps d'attente lorsqu'il n'est pas indispensable, j'ai très bon espoir", a ajouté le dirigeant d'entreprise.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.