25/09/2018 00:05
>>Ban Ki-moon met l'accent sur l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes
>>Pour la sécurité des jeunes femmes dans les villes

Les filles sont les grandes victimes des crises humanitaires: mariées de force, abusées, privées d'école, elles sont vulnérables, avec "14 fois plus de risque de mourir que les garçons en période de conflits", a alerté lundi 24 septembre l'ONG Plan International. À l'Assemblée générale de l'Organisation des Nations unies à New York, Plan International doit présenter lundi 24 septembre les conclusions de trois enquêtes menées auprès d'adolescentes rohingya dans un camp au Bangladesh, dans le bassin du lac Tchad ainsi qu'au Soudan du Sud, "trois régions particulièrement instables", souligne l'organisation dédiée à la protection des enfants. Ses rapports évoquent "mariages forcés, kidnappings, violences et abus sexuels, esclavage" mais aussi "déscolarisation massive". Ainsi, les adolescentes du Soudan du Sud et dans les camps de réfugiés "surpeuplés" en Ouganda (où l'ONG a interrogé 249 jeunes filles de 10 à 19 ans) décrivent-elles "un continuum de violence, devenu la norme à la maison et dans la communauté".
   
AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Binh Thuân développe ses potentiels en tourisme maritime Possédant un littoral de près de 200 km et de beaux paysages tels que le ruisseau Tiên, la montagne de Tà Cu, la tour Po Sah Inu, le phare Kê Gà, l’île de Phú Quy, le cap de Yên, les villages de pêcheurs,… la province de Binh Thuân (Centre) est dotée d'un potentiel immense pour développer un tourisme côtier.