02/07/2020 11:00
Les activités d'import-export à la porte frontalière secondaire de Côc Nam, province de Lang Son (Nord) restent toujours normales, a déclaré mercredi 1er juillet le chef adjoint de l’Office de douanes de Côc Nam, Vu Van Binh.
>>Lang Son accélère la réouverture des postes-frontières secondaires
>>Les portes frontalières auxiliaires de Lang Son restent fermées
>>Les exportations vietnamiennes vers la Chine piégées par le coronavirus

La porte frontalière secondaire de Côc Nam.
Photo : Quang Duy/VNA/CVN

Les entreprises vietnamiennes peuvent toujours apporter des marchandises à cette porte frontalière pour mener des activités commerciales, a indiqué le chef adjoint de l’Office de douanes de Côc Nam, Vu Van Binh. Auparavant, lors d'un entretien avec les représentants des Offices de douanes aux portes frontalières de Huu Nghi, Côc Nam et Tân Thanh, relevant du Département de douanes de la province de Lang Son, la partie chinoise a annoncé la suspension de dédouanement à la porte frontalière secondaire de Louzhai (Pingxiang – Chine) - Côc Nam (Lang Son - Vietnam) à partir du 1er juillet.

La raison donnée par la partie chinoise est que le transport actuel de marchandises à travers la zone résidentielle limitrophe de la frontière Louzhai (Pingxiang) - Côc Nam ne répond pas aux exigences d'inspection et de contrôle des marchandises. La partie chinoise investira pour construire une route spécialisée au service du transport des marchandises.

Les agences compétentes de la province de Lang Son ont donc activement discuté avec la partie chinoise pour maintenir les activités de dédouanement, afin de créer des conditions maximales pour les activités d'import-export, en particulier des fruits frais. Par conséquent, le 30 juin, la partie chinoise a informé les agences compétentes de Lang Son de la poursuite des activités professionnelles à cette porte frontalière chinoise.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les maquereaux séchés, la fierté de Dô Son

Hô Chi Minh-Ville promeut le tourisme médical L’offre médicale et de bien-être est prise en haute considération dans les stratégies de développement du tourisme de la mégapole du Sud. Le nombre de visiteurs profitant d’un voyage pour se faire soigner en ville ne cesse de croître.