28/04/2020 15:52
Les revendications maritimes de la Chine et ses actions récentes en Mer Orientale sont contraires aux dispositions de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 (CNUDM 1982), selon un expert sur la question de la Mer Orientale.
>>Les agissements chinois en Mer Orientale enfreignent le droit international
>>L'Union européenne s’inquiète des actions unilatérales en Mer Orientale
>>Les actes menés par la Chine en Mer Orientale augmentent la tension régionale

Un navire des garde-côtes chinois.  Photo: AFP/VNA/CVN

Interviewé par l’Agence Vietnamienne d’Information (VNA) à New York, le Docteur Vu Quang Viêt, ancien chef de la Section de la comptabilité nationale de la Division de statistique de l’ONU, a estimé que la Chine avait clairement pris des actions provocatrices en Mer Orientale et qu’elle s’est heurté à l’opposition de nombreux pays à travers le monde, en particulier des États-Unis.

Le Dr Vu Quang Viêt a rappelé que parmi ces actions figurent le naufrage d’un bateau de pêche vietnamien par un navire des garde-côtes chinois près de l’archipel de Hoàng Sa (Paracel), l’envoi du Haiyan Dizhi 8 dans la zone économique exclusive (ZEE) du Vietnam, des revendications de souveraineté déraisonnables sur les archipels vietnamiens de Hoàng Sa et Truong Sa (Spratly) et la délivrance des soi-disant "noms standard" pour 80 entités en Mer Orientale.

Selon lui, le Département d’État américain et le Département de la défense et les législateurs américains ont condamné les actions de la Chine, affirmant qu’elles sont illégales et portent préjudice aux pays de la région. Le ministère philippin des Affaires étrangères a également exprimé sa solidarité et son soutien au Vietnam sur cette question.

Les actions commises par la Chine sont allées à l’encontre de la CNUDM 1982, a-t-il affirmé, indiquant que le gouvernement vietnamien a envoyé à plusieurs reprises des notes à l’ONU pour s’opposer aux revendications de la Chine et à ses violations de la  souveraineté du Vietnam en Mer Orientale.

De son côté, le Professeur Ta Van Tai de l’Université de Harvard a souligné que les récentes actions de la Chine étaient provocatrices pour la souveraineté du Vietnam en Mer Orientale et contraires à la CNUDM 1982.

Il a déclaré que les revendications de souveraineté de la Chine sur la quasi-totalité de la Mer Orientale via la soi-disant "ligne à neuf tirets" sont dénuées de tout fondement juridique et ont violé la souveraineté maritime d’autres pays, comme indiqué clairement dans la convention.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité des villages de broderie du Vietnam

Le Vietnam accueille 3,73 millions de touristes étrangers en cinq mois Le nombre total de touristes étrangers venus au Vietnam entre janvier et mai a régressé de 48,8% par rapport à la même période de 2019, a fait savoir l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO).