17/02/2021 09:09
Bien que le Vietnam soit moins affecté par la crise sanitaire mondiale, il voit changer énormément les comportements de ses consommateurs qui se tournent vers les achats en ligne. Des sondages montrent que cette tendance perdurera.
>>Crise sanitaire : les entreprises privées en profitent pour évoluer
>>Post-COVID-19 : agir pour relancer la croissance

Bien que la situation de coronavirus au Vietnam soit maîtrisée, les consommateurs gardent toujours l’habitude de faire des achats en ligne.
Photo : VNA/CVN 

Il est 11h30. Minh Lan finit sa demi-journée de travail. Au lieu de sortir du bureau avec ses collègues pour se précipiter dans un restaurant pour le déjeuner, cette employée d’une banque commerciale privée à Hanoï reste assise devant son coin de bureau. Après quelques courts échanges avec sa collègue d’en face pour décider du menu de leur repas, elle surfe sur son portable et fouille dans now.vn, un service de restauration en ligne couvrant 16 villes et provinces vietnamiennes. En quelques clics, elle finit sa réservation de deux plateaux de nouilles sautées qui seront livrés au bureau en 15 minutes, montre en main.

Mode d’achat pratique pour les consommateurs

"Nous commandions souvent le déjeuner en ligne quand la pandémie de COVID-19 frappait le Vietnam en février, restriction des sorties oblige. Maintenant, alors que la situation est maîtrisée, nous gardons cette habitude. Nous trouvons de sérieux avantages à ce moyen de consommation car, au lieu de nous précipiter au restaurant, nous pouvons profiter d’un peu de temps à midi pour nous relaxer", confie la Hanoïenne de 25 ans.

En attendant la livraison de son repas, Hoàng My, collègue de Minh Lan, reste devant son écran de PC. Elle profite de sa pause pour "se balader" dans l’Internet. Elle saute de Lilibox.com à Hasaki.vn en passant par Beautymart.vn et Shopee.vn. "Je cherche un produit cosmétique pour l’anniversaire de ma copine. Depuis l’apparition du coronavirus, je préfère l’achat en ligne qui me donne accès à divers choix de marques sans que j’aie à perdre trop de temps pour courir dans les magasins. De plus, grâce à ce mode d’achat, je limite les contacts directs avec les gens dans les lieux publics car vous voyez, bien que le pays soit moins affecté par l’épidémie, les risques de contamination existent", affirme-t-elle.   

Minh Lan et Hoàng My ne sont pas rares dans les grandes villes à apprécier le mode d’achat en ligne. D’après un récent sondage sur les changements des comportements des consommateurs vietnamiens en temps de COVID-19, publié par l’Association des entreprises de produits vietnamiens de qualité et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Vietnam, 82% des consommateurs interrogés ont affirmé avoir acheté un produit en ligne pendant l’épidémie. Et 98% d’entre eux assurent "continuer de maintenir cette habitude".

Une jeune employée fait des achats en ligne lors de sa pause de midi.
Photo : Duong Dang/CVN

La crise sanitaire mondiale a changé et changera encore les habitudes des consommateurs. Partageant un rapport sur le même sujet, Nguyên Phuong Nga, responsable du développement commercial de Kantar Vietnam World Panel, une société d’étude de marché, déclare que les achats en ligne sont très appréciés pour leur avantage pratique et pour la possibilité de limiter les contacts physiques. De plus, grâce à l’essor des technologies de l’information et des télécommunications, l’e-commerce devient très prisé par les consommateurs. Ses atouts par rapport au commerce traditionnel sont sa grande flexibilité en matière d’approvisionnement et la baisse des coûts de circulation des marchandises.

Outre un prix avantageux, les transactions électroniques via Internet favorisent aussi une bonne connexion entre vendeurs et acheteurs bien qu’ils soient éloignés géographiquement les uns des autres. "Au lieu d’aller dans différentes boutiques physiques qui prennent beaucoup de temps, il me suffit de rester à la maison et surfer sur les plate-formes numériques où je peux trouver la plupart des objets d’usage courant", raconte Thanh Thùy, enseignante d’une école primaire à Hanoï, avouant qu’elle n’a pas encore l’intention d’abandonner l’habitude de surfer sur Shopee, Lazada ou Tiki. 

Opportunités pour les entreprises

Alors, y aura-t-il une "nouvelle normalité" dans les habitudes d’achat en temps de post-COVID-19 ? Les enquêtes auprès des consommateurs réalisées par l’Association des entreprises de produits vietnamiens de qualité et Kantar Vietnam World Panel donnent des résultats plus ou moins similaires qui prévoient une explosion de l’e-commerce. "La croissance des achats en ligne crée des opportunités pour les entreprises de promouvoir leur stratégie de commerce numérique et de gagner en importance dans le segment des ventes en ligne", déclare Hô Duc Minh, cheffe de bureau de l’Association des entreprises de produits vietnamiens de qualité.

Selon elle, les avantages de l’e-commerce résident toujours dans la commodité apportée aux clients, la diversification des produits et des choix facilités par d’importantes promotions sur les prix. Hoàng Huong, directrice d’une marque de prêt-à-porter disposant d’une série de magasins dans le Nord, affirme qu’après trois mois de distanciation sociale du fait du COVID-19 (entre février et avril 2020), les habitudes d’achat des Vietnamiens ont changé. "Au lieu d’aller directement dans les magasins, la plupart de mes clients s’orientent vers l’achat en ligne. C’est pour cette raison que nous avons dû réviser notre stratégie commerciale et renforcer notre secteur des ventes en ligne", analyse-t-elle, affirmant qu’elle va poursuivre ses investissements dans ce segment pendant au moins un an.  

Produits de beauté français mis en vente sur la plate-forme Beautymart.vn.
Photo : Linh Thao/CVN

D’après Shopee, une plate-forme de commerce en ligne devenue depuis longtemps populaire dans les grandes villes, ces ventes battent leur plein après l’apparition du coronavirus. Hanoï et Hô Chi Minh-Ville prennent la tête de cette tendance en comptabilisant le plus grand nombre de commandes passées à Shopee. De plus, cette pratique des achats sur Internet se répand rapidement dans tout le pays. Plus précisément, d’autres provinces et villes telles que Hai Phong, Hà Nam, Hai Duong et Bac Ninh (Nord), Dà Nang (Centre) ont également connu une augmentation exceptionnelle des commandes en ligne. En particulier, les produits de santé-beauté, mode féminine, maison-vie sont les secteurs dominants. Si le marché de l’e-commerce du Vietnam peut maintenir son taux de croissance actuel de 30%, sa taille pourrait atteindre 33 milliards d’USD d’ici 2025, se classant au 3e rang en Asie du Sud-Est, après l’Indonésie (100 milliards) et la Thaïlande (43 milliards).

Revenue chez elle après sa lourde journée de travail, Minh Lan avoue qu’elle n’a pas eu le courage de s’arrêter en chemin pour faire ses courses dans les magasins ou aux supermarchés. "Avant de quitter mon bureau, j’ai commandé les aliments du dîner sur une page Facebook et j’ai demandé la livraison à domicile à 18h00, au moment où je rentre chez moi. Là, tout ce dont j’ai besoin pour préparer le dîner va arriver dans quelques minutes".

Le COVID-19 a mis en évidence l’importance de l’e-commerce et le changement de comportement des consommateurs. 
Bùi Phuong/CVN
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les feuilles de lotus, une source d’inspiration infinie pour un jeune peintre

Exploiter les potentiels de la culture folklorique pour développer le tourisme Les visites et divertissements associés à l'apprentissage et à la découverte de la culture folklorique d'un endroit attire de nombreux touristes domestiques et étrangers. De nombreuses provinces et villes du pays ont exploité les avantages uniques de la culture folklorique pour booster le développement de leur tourisme local.