08/01/2016 05:44
Les ​30 ans du Renouveau (Doi moi) sont une période historique dans le développement du pays, marquant la maturité du Parti, de l’État et du peuple vietnamiens en tous domaines.
>>Garantie du bien-être social pour toute la population après 30 ans de Renouveau

Le Renouveau (1986-2016) a la nature et va dans le sens d'une révolution. Il est un processus de conversion approfondie, intégrale et complète ainsi qu’une œuvre révolutionnaire importante de l'ensemble du Parti et du peuple dans l’objectif d'"Un peuple riche, un pays puissant, une société démocratique, équitable et civilisée".

L’Agence Vietnamienne d’Information tient à présenter ci-après de larges extraits de l’article du professeur associé et docteur Nguyên Viêt Thông, secrétaire général du Conseil de la théorie du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), sur les réalisations ainsi que les défauts, lacunes et leçons d’expérience tirées de ces 30 ans du Dôi Moi.

Le Vietnam est sorti de la crise socio-économique de la période d’après-guerre et du statut de pays sous-développé. Photo : Ngoc Hà/VNA/CVN


Des réalisations importantes

Globalement, après ces trois décennies de Renouveau, le pays a obtenu des réalisations importantes et d'une signification historique sur la voie d'édification du socialisme et de protection de la Patrie. Ces réalisations ne doivent néanmoins pas occulter les défauts et lacunes en divers domaines auxquels il faut remédier pour faire avancer le pays. Le Vietnam est sorti de la crise socio-économique de la période d’après-guerre et du statut de pays sous-développé. Il ​se trouve aujourd’hui dans le groupe des pays à revenu moyen et accélère son processus d’industrialisation, de modernisation et d’intégration internationale.

L’économie vietnamienne connaît une croissance assez rapide et les éléments d'une économie de marché à orientation socialiste continuent d'être perfectionnés. La stabilité politique et l’ordre social sont maintenus. La sécurité et la défense nationale sont renforcées. La culture et la société ont connu des progrès. Le pays a une physionomie ​modernisée, le niveau de vie de la population a progressé, la démocratie socialiste est de plus en plus valorisée, la force du bloc de grande union nationale est consolidée et approfondie.

Les travaux d’édification du Parti, d’un État de droit socialiste et du système politique sont accélérés. La détermination et la persévérance dans la lutte pour la protection de l’indépendance, de la souveraineté, de l'unité, de l'intégrité territoriale et du socialisme sont maintenues. Les relations internationales sont plus profondes et élargies. La position et le prestige du pays sur la scène internationale sont de plus en plus rehaussés.

Ces réalisations ont créé une base solide permettant au pays de ​poursuive son œuvre de Renouveau et de développement. Elles ont montré que la voie socialiste était conforme à la réalité du Vietnam comme à la tendance d'évolution de l’histoire. Ces réalisations résultent de la politique de Renouveau judicieuse et créative du Parti, qui est conforme à l'intérêt, aux aspirations de la population et reçoit d'ailleurs le soutien indéfectible de cette dernière.

Le Parti a appliqué et développé de façon créative le marxisme-léninisme, la pensée de Ho Chi Minh. Il a hérité et valorisé les traditions nationales, acquis les quintessences de la culture de l'Humanité et appliqué des expériences internationales conformément à la réalité du Vietnam.

En poursuivant son idée et son objectif de défendre fermement l'indépendance nationale et le socialisme, le Parti a proposé opportunément des préconisations et décisions conformément à chaque période révolutionnaire face aux évolutions dans et hors du pays. Les cadres, membres du Parti et les couches de la population ont fait des efforts, saisi des opportunités, surmonté maintes difficultés et défis dans la mise en œuvre du Renouveau, lequel a également reçu des soutiens et aides des amis internationaux.

Outre ces réalisations, des faiblesses et lacunes persistent cependant. La récapitulation des questions pratiques et théoriques ne parvient pas à éclairer certaines problématiques du Renouveau dans le but de servir de base scientifique pour la planification des lignes du Parti, des politiques et lois de l’État. La théorie sur le socialisme et la voie vers le socialisme contient encore des questions à éclairer.

La croissance économique n’est pas durable et reste encore en-deçà des potentialités, des demandes et des ressources mobilisées. Ces dix dernières années, la macroéconomie est moins stable, alors que la croissance est ralentie et la relance économique est lente. La qualité, la productivité et la compétitivité de l’économie nationale demeurent faibles.

Le développement n'est pas encore durable sur les plans socio-économique, culturel et environnemental. Beaucoup de questions urgentes, notamment celles en matière de gestion de la société, n’ont pas été pleinement reconnues et réglées. Il existe encore des facteurs pouvant causer de l’instabilité sociale. Une partie de la population n’​a pas bénéficié pleinement et équitablement des fruits du Renouveau. La capacité et l’efficacité du système politique ne sont pas à la hauteur de ses missions. La création des bases visant à faire du Vietnam un pays industriel et moderne, n’a pas atteint les objectifs fixés.

L’économie vietnamienne connaît une croissance assez rapide et les éléments d'une économie de marché à orientation socialiste continuent d'être perfectionnés. Photo : Danh Lam/VNA/CVN

Les faiblesses à remédier

Les quatre risques mentionnés lors du Plénum de mi-mandat du Parti du 7e mandat en 1994 (risque de retard en matière d’économie, celui de sortie des orientations socialistes définies, la corruption et les fléaux sociaux, les complots et activités d'"évolution pacifique" des forces hostiles) restent d'actualité voire gagnent en complexité. La confiance du peuple, des cadres et membres du Parti envers la direction de ce dernier est en baisse. Les faiblesses et lacunes mentionnées ci-dessus s’expliquent par des causes objectives comme subjectives dont les subjectives sont essentielles.

Causes objectives : le Renouveau est une œuvre importante, intégrale, à long terme, complexe, emplie de difficultés et sans précédente dans l’histoire du pays. A quoi s'ajoutent les incidences de la situation régionale, mondiale et les activités menées par les forces hostiles et les opportunistes politiques.

Causes subjectives : l'étude théorique et la synthèse des questions pratiques concernant la mise en œuvre du Renouveau n’ont pas reçu une attention appropriée. Le changement de la réflexion théorique n’est pas effectif. Les prévisions restent encore inopportunes et inexactes, influençant ainsi l’efficacité des décisions, des préconisations et lignes du Parti.

La conception et le règlement des huit rapports importants du Renouveau (rapport entre la réforme, la stabilité et le développement de l’économie (1) ; celui entre la réforme économique et la réforme politique (2) ; celui entre l’économie de marché et l’orientation socialiste (3) ; celui entre le développement des ressources humaines et l’édification, le perfectionnement des rapports de production socialistes (4) ; celui entre la croissance économique et le développement culturel, la valorisation des progrès et de la justice sociale (5) ; celui entre l’édification du socialisme et la défense de la Patrie socialiste (6) ; celui entre l’indépendance, l’autonomie et l’intégration internationale (7) ; celui entre la direction du Parti, la gestion de l’État et le droit d'être maître du peuple (8)) restent modestes. Dans quelques secteurs, le Renouveau n’est pas synchrone.

Les conceptions et les méthodes d’application des préconisations, lignes et résolutions du Parti, des politiques et lois de l’État restent encore limitées. Les droits et responsabilités, notamment ceux des cadres supérieurs, ne sont pas définis clairement, alors que les mécanismes de supervision de leur pouvoir font défaut.

Quelques politiques ne sont pas conformes à la réalité, ou sont révisées et complétées avec lenteur. La gestion, l'éducation et l'entraînement des cadres et membres du Parti sur les plans idéologique, moral et de mode de vie n'ont pas reçu une attention permanente et adéquate, loin de répondre aux exigences et de créer un large consensus au sein du Parti. L'évaluation, l'emploi et la disposition des cadres sont effectués de manière complaisante et régionaliste. À quoi s’ajoute le manque de mécanisme de recrutement et de rémunération des personnes vertueuses et talentueuses.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Ouverture de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature a été inaugurée le 21 novembre dans le Centre de la culture et des arts du Vietnam, à Hanoï.