10/07/2018 12:22
Au lendemain d'un sommet historique de leurs dirigeants, l'Érythrée et l'Éthiopie ont signé lundi 9 juillet à Asmara une déclaration formalisant leur rapprochement et mettant fin à vingt ans d'état de guerre.

>>Éthiopie et Érythrée normalisent leurs relations après une rencontre historique
>>Visite historique d'une délégation érythréenne en Éthiopie

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed (gauche) et le président érythréen Isaias Afwerki.
Photo: AFP/VNA/CVN


Le président érythréen Issaias Afeworki et le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, ont signé une "déclaration conjointe de paix et d'amitié", a annoncé le ministre érythréen de l'Information, Yemane Gebremeskel.

"L'état de guerre qui existait entre les deux pays est arrivé à sa fin. Une nouvelle ère de paix et d'amitié s'ouvre", selon ce texte.

"Les deux pays œuvreront à promouvoir une étroite coopération, dans les secteurs de la politique, de l'économie, du social, de la culture et de la sécurité".

Le document confirme la reprise du commerce, des transports et des télécommunications, le rétablissement des relations diplomatiques et la mise en œuvre des décisions internationales sur la frontière commune.

Le chef de cabinet de M. Abiy, Fitsum Arega, a ensuite indiqué sur Twitter que l'Éthiopie avait formellement demandé au secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, en visite lundi 9 juillet à Addis Abeba, que soient levées les sanctions de l'ONU à l'encontre de l'Érythrée.

Ces sanctions avaient été adoptées en 2009 en raison notamment du soutien présumé d'Asmara aux islamistes somaliens shebab. Elles imposent notamment des gels d'avoirs et des interdictions de voyage à l'étranger pour des responsables politiques et militaires, ainsi qu'un embargo sur les armes.

Le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Workneh Gebeyehu, a annoncé la création d'une commission conjointe sous la supervision des deux chefs de la diplomatie, chargée d'établir un "calendrier tangible" des réformes.

Cette commission chapeautera "des sous-comités qui vont définir dans le détail quand et comment chaque problématique sera mise en
œuvre".

La première mesure prise est le rétablissement des lignes téléphoniques entre les deux pays, qui a fait le bonheur dès dimanche des Éthiopiens.

"Pas de mots! Je pleurais seul à la maison. Il y a beaucoup de gens qui sont morts en attendant ce jour. J'étais très ému", a raconté à l'AFP un créateur de produits âgé de 30 ans, qui a parlé au téléphone à son frère en Érythrée, qu'il n'a plus vu depuis 1998.

Pour la première rencontre depuis vingt ans entre les deux plus hauts dirigeants érythréens et éthiopiens, la délégation éthiopienne avait reçu dimanche un accueil chaleureux à Asmara.

AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

L’hôtel Saigon - Ha Long, un 4 étoiles au cœur de la baie La célèbre baie de Ha Long, située à Quang Ninh (Nord), est classée parmi les sept nouvelles merveilles de la nature du monde. L’hôtel Saigon - Ha Long, relevant du voyagiste Saigontourist, est l’un des premiers hôtels de luxe à s’y implanter.