19/04/2018 15:39

>>Le processus de paix avec l'ELN en échec suite à des attentats
>>Colombie : un groupe de l'ELN revendique un attentat contre la police
>>Colombie : début du cessez-le-feu avec l'ELN, la denière guérilla

L'Équateur a décidé mercredi 18 avril de ne plus accueillir les pourparlers de paix ni d'être le garant de ce dialogue avec la guérilla colombienne de l'ELN, menés à Quito depuis février 2017. "J'ai demandé à la ministre des Affaires étrangères de l'Équateur qu'elle freine ces discussions et que nous renoncions à être garants de ce processus de paix, tant que l'ELN ne s'engage pas à cesser les activités terroristes", a déclaré e président équatorien Lenin Moreno lors d'un entretien à la chaîne colombienne RCN. De son côté, la ministre colombienne des Affaires étrangères, Maria Angela Holguin, a annoncé ensuite que Quito renonçait aussi à accueillir ces pourparlers, alors que l'Équateur est confronté à sa frontière avec la Colombie à des opérations violentes offensive de la part de dissidents de l'ex-guérilla des Farc, accusés de l'enlèvement et de l'assassinat d'une équipe de trois employés du journal El Comercio de Quito. Bogota "comprend les raisons pour lesquelles le président (Lenin) Moreno a décidé de renoncer à son statut de garant et d'hôte de ces négociations", a déclaré la ministre colombienne dans un communiqué.


AFP/VNA/CVN

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Indications géographiques: les aides de la France pour le Vietnam

La ville de Châu Dôc privilégie l’écotourisme L’écotourisme fait partie des stratégies de développement de la ville de Châu Dôc (province d'An Giang, delta du Mékong) aux côtés du tourisme spirituel et culturel. De nombreuses destinations sont proposées dans le but d’attirer des touristes de plus en plus désireux de profiter à 100% de la nature.