15/11/2020 08:00
Un mystère se cache derrière son nom, paraît-il. L’archipel Hai Tac (Pirates), aux larges de la province méridionale de Kiên Giang, est aujourd’hui une destination captivante, idéale pour les amoureux de la nature.
>>Découvrir l'archipel de Hai Tac
>>L’archipel Hai Tac, villégiature dédiée au repos
>>L’archipel Hai Tac, villégiature dédiée au repos

Un coin de l’archipel Hai Tac.
Photo : Hông Dat/VNA/CVN

Composé de onze îles et îlots, couvrant une superficie totale de 11 km², l’archipel Hai Tac est éloigné du continent - plus précisément la ville de Hà Tiên, province de Kiên Giang - de 8 miles marins (soit 15 km). Il faut seulement une demi-heure de bateau pour y arriver. Les paysages naturels, toujours sauvages, s’avèrent des plus surprenants et sont soulignés par les rangées de cocotiers et les plages de sable blanc. Aujourd’hui, il n’y reste plus aucune trace des pirates. Pourquoi donc ce nom évocateur attribué par la population locale ?

"Autrefois, vers la fin du XVIIe siècle et le début du XVIIIe, cet archipel était le repaire de pirates. Les équipages des bateaux de commerce et les pêcheurs qui devaient traverser ces eaux en avaient une peur bleue", explique notre guide touristique. 

À 09h00, un bateau de tourisme accoste Hon Tre Lon, l’île prin-cipale de l’archipel Hai Tac. À perte de vue, les autres îles se dispersent au loin : Hon Keo Ngua, Hon Kiên Vàng, Hon Tre Vinh, Hon Gui, Hon U, Hon Giang, Hon Đuoc, Hon Cho Ro, Hon Bo Dâp, Hon Đôi Môi…

Stèle de souveraineté

Parmi elles, seules quelques unes sont habitées. Sur la plage de Hon Tre Lon, de nombreux touristes bronzent sur le sable blanc, des enfants jouent au ballon, et derrière eux, s’alignent les cocotiers dont les longues feuilles bruissent au vent. Et quelques hamacs sont accrochés entre leurs troncs. La sérénité règne.

Non loin de la plage, se dresse une grande stèle en pierre sur laquelle les mots inscrits précisent : "Quân dao Hai Tac - L’archipel des Pirates - Carte marine N°3686 S.H - Parallèle : 10°10 B - Méridien : 104°20 D". Sur son socle sont gravés les noms précis des onze îles et îlots, ainsi qu’une inscription attestant l’inspection faite le 26 juillet 1958, par une mission militaire de la Marine vietnamienne.

Hon Tre Lon est peuplée de quelque 3.000 habitants qui pratiquent pour l’essentiel la pêche, et offrent depuis peu des services touristiques. La circulation est favorisée grâce à un axe routier faisant le tour complet de l’île et trois grandes routes transversales. En s’y promenant, les touristes prennent plaisir à découvrir et photographier les paysages fantasmagoriques et les scènes de vie de la population locale. Des ponts courbés enjambent des ravines, des rochers colorés aux formes plus étranges les unes que les autres s’éparpillent ça et là, entre les parcelles d’herbes sauvages tintées de petites fleurs charmantes…

Voyageurs pêchant dans le complexe touristique de l’archipel Hai Tac.
Photo : VNA/CVN

Au bord de la route principale est installée une boutique rudimentaire qui propose du trà (thé) et du chè (compote) et où l’on se désaltère agréablement sur un vaste bloc de pierre plane. "Depuis 2019, les  îles habitées de Hai Tac sont connectées au réseau électrique national. Avec l’arrivée des touristes, la vie de la population locale s’améliore de plus en plus", nous explique notre guide. Pour le déjeuner, les plats préparés à partir de fruits de mer et de poisson frais tout juste pêchés nous font venir l’eau à la bouche.   
       
Une vie de Robinson

"Voulez-vous faire l’expérience de la vie de Robinson ?" La question suggestive du guide excite la curiosité des visiteurs téméraires. Une nouvelle aventure se présente à vous. Il vous suffit de louer une barque à moteur, avec votre guide bien sûr qui pilote le bateau, et vous équiper de quelques lignes de pêche, de charbon de bois et d’un briquet. Et, c’est à vous de vous débrouiller. La barque s’approche d’un îlot inhabité et s’arrête. C’est le moment de sortir votre canne à pêche et de fixer des yeux la ligne qui ne devrait pas tarder à s’agiter car les poissons vivent à profusion dans cette région maritime. Ensuite, le pilote vous conduit sur la côte de votre île déserte avant de vous laisser là avec votre réserve de poissons frais. Il ne vous reste plus qu’à apprécier la solitude, sur votre caillou en haute mer !

Qu’il est agréable de nager, d’explorer les fonds marins et admirer leur population colorée, de s’étendre sur le sable, de faire griller son poisson sur la braise ardente, de savourer son repas bercé par les chants de la nature. Vraiment, la vie de Robinson Crusoé n’est pas si effroyable que ça ! Surtout que votre guide viendra vous chercher dès que vous lui téléphonerez...

Sur le chemin du retour, la barque traverse des zones de récifs coralliens. Si vous en avez le courage, plongez donc au fond de la mer, avec votre masque et votre tuba, pour contempler les massifs bigarrés surnommés par la population locale "fleurs de la mer". Et tenter de rivaliser d’habileté avec les bancs de poissons !   
Nghia Dàn/CVN


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Cân Tho présente de nouveaux produits et services touristiques à Hanoï Le Service municipal de la culture, des sports et du tourisme de Cân Tho a organisé récemment dans la capitale un programme de promotion de nouveaux produits et services touristiques pour attirer les touristes de Hanoï et des provinces du Nord à Cân Tho.