25/06/2021 12:15
Bon nombre de paysans domiciliés dans les communes de My Hoà, My An et Dôc Binh Kiêu du district de Thap Muoi, province de Dông Thap (delta du Mékong), ont développé avec succès des modèles d'élevage de grenouilles et ont vu leur niveau de vie nettement s'améliorer.
>>Forte augmentation des exportations de viande vers la République de Corée
>>Les "Froggies" sautent sur les grenouilles françaises... encore trop rares

La raniculture rappporte gros aux paysans du district de Thap Muoi de la province de Dông Thap (delta du Mékong).

Depuis 2014, la commune de Dôc Binh Kiêu recense une trentaine de ménages ayant adopté l’élevage de grenouilles. Il faut dire que la commune de Dôc Binh Kiêu est un lieu idéal pour cet élevage, profitant de nombreux lacs de lotus et de plusieurs terrains abandonnés. Ces derniers ont ainsi été transformés en fermes de grenouilles et, grâce à l’expérience acquise des premiers éleveurs, cette commune met aujourd’hui sur le marché domestique des milliers de tonnes de grenouilles chaque année.

Profiter des lacs de lotus

Dô Van Liêm, représentant du Bureau de l’agriculture de la commune de Dôc Binh Kiêu, note que la qualité de l’élevage est excellente et que les éleveurs sont à cheval sur l’hygiène. Selon lui, la nourriture donnée aux grenouilles est saine et l’eau est souvent renouvelée, permettant une pratique d’élevage optimale.

Les grenouilles de cette région sont présentes dans différents supermarchés locaux et  dans les supermarchés de la région du delta du Mékong.

Outre la commercialisation de chair fraîche de grenouilles, certains éleveurs du district de Thap Muoi ont réussi à diversifier leurs productions à base de viande de grenouilles destinés à l’exportation. C’est le cas de Nguyên Van Nua, domicilié dans la commune de Phu Diên. Il gagne chaque année plus d’un milliard de dôngs grâce à l’exportation de viandes de grenouilles séchées et des cuisses de grenouilles vers le marché cambodgien. Grâce à cette réussite, il a ensuite produit avec succès des larves de grenouilles pour le marché domestique. À l’heure actuelle, chaque année, il fournit plus d’un million de larves de grenouilles au marché domestique. 

"L’enseigne des grenouilles Bay Nua de cet éleveur a été inscrit dans le top 100 des marques prestigieuses du Vietnam, sélectionnées par la revue Công Thuong (Industrie et Commerce)", a déclaré Vo Dang Khoa, vice-président de la commune de Phu Diên. "Pour le moment, le gouvernement local accompagne M. Nua ainsi que d’autres éleveurs en matière d’aménagement de zones d’élevage et de promotion de la consommation de produits à base de chair de grenouilles. Ces mesures les aident à consolider leurs entreprises et à devenir plus prospères", a ajouté M. Khoa.

Les revenus augmentent

Bon nombre de familles sont sorties de la pauvreté grâce à l’élevage de grenouilles.
Depuis 2014, les revenus de la plupart des ménages qui pratiquent l’élevage de grenouilles dans les communes du district de Thap Muoi ne cessent d'augmenter. C’est le cas de Trân Ngoc Tanh, membre du groupe des éleveurs de grenouilles de la commune de Dôc Binh Kiêu. Après cinq ans d’expérience dans l’élevage, il a investi dans un terrain d’une superficie de 2.000 m², afin d’élever entre 40.000 et 50.000 grenouilles. À l’heure actuelle, cet éleveur réalise 60-70 millions de dôngs de profit chaque année.

"Auparavant, ma famille se focalisait sur la riziculture. Notre vie était par conséquent financièrement instable. Il y a quelques années, nous avons converti nos rizières en terrains dédiés à la raniculture, et nous ne le regrettons pas ! Nos revenus ont bien progressé" a partagé M. Tanh.

Cao Van Oanh a vécu la même histoire en passant à l’élevage de grenouilles. Sur une surface de 1.500 m², il élève entre 30.000 et 40.000 grenouilles, en plus de 4.000 poissons de différentes sortes. Chaque année, il empoche plus de soixante millions de dôngs, permettant de garantir en partie les dépenses quotidiennes familiales.

D’après Dô Van Liêm, le modèle d’élevage des grenouilles de la commune a contribué à non seulement améliorer le niveau de vie des ménages, mais il a également créé des emplois pour les habitants locaux. Depuis des résultats positifs du modèle, la commune de Dôc Binh Kiêu a encouragé d’autres ménages à mettre en place ce modèle et proposé à l’association des agriculteurs de la commune d’accorder des prêts préférentiels aux éleveurs locaux afin de développer durablement cette filière.

Texte et photos : Truong Giang/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Découvrez le monde des crayons de couleur à Hanoï

Quel visage aura le tourisme francophone au Vietnam après le COVID-19 ? L’activité touristique au Vietnam a été anéantie par la pandémie de COVID-19. Pour la deuxième année consécutive, les professionnels du tourisme francophones continuent à naviguer à vue en espérant un retour aux affaires après la crise.