06/06/2022 12:01
Le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi s'est engagé dimanche 5 juin à fournir 30 millions de doses de vaccin contre le COVID-19 aux États africains en coordination avec l'Union africaine (UA).
>>Covax : nouvelles arrivées de vaccins gratuits en Afrique 
>>La BM dégage 12 milliards d'USD pour fournir des vaccins aux pays pauvres

Une chaîne de production de vaccin anti-COVID-19 de Sinovac.
Photo : AFP/VNA/CVN

"Permettez-moi d'annoncer humblement une initiative visant à fournir 30 millions de doses de vaccins anti-coronavirus à nos frères des États africains, en espérant que cela pourra être coordonné avec l'UA", a déclaré le président égyptien Abdel-Fattah al-Sissi.

M. Al-Sissi a fait cette annonce lors de l'ouverture de la première édition d'Africa Health ExCon, une exposition doublée d'une conférence médicale panafricaine de grande envergure qui se tient au Caire du 5 au 7 juin, sur le thème "Votre porte vers l'innovation et le commerce".

VACSERA, le producteur de vaccins étatique égyptien, fabrique des vaccins anti-COVID-19 en coopération avec la société pharmaceutique chinoise Sinovac, et ambitionne de devenir un centre régional de production, de stockage et d'exportation de vaccins en Afrique. Cette conférence de trois jours a été organisée par l'Autorité unifiée des achats (UPA) d'Égypte.

Elle rassemblera plus de 2.000 représentants des autorités sanitaires gouvernementales d'Afrique et du Moyen-Orient, 350 entreprises venues de plus de 100 pays, ainsi que d'éminentes personnalités médicales, des experts, des professeurs et des scientifiques.

Dans son allocution, M. Al-Sissi a appelé à développer la coopération entre pays africains dans le domaine médical et a invité les entreprises pharmaceutiques internationales à venir investir en Afrique. 

Xinhua/VNA/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Croisière sur la baie de Ha Long avec des étudiants francophones

Le Laos, l’une des destinations préférées des touristes vietnamiens Selon un rapport du ministère laotien de l’Information, de la Culture et du Tourisme, le nombre de visiteurs internationaux dans ce pays augmente à nouveau, après l'ouverture complète des frontières au Laos début mai.