26/02/2018 09:14
Des responsables chrétiens ont pris dimanche 25 février la rare décision de fermer l'église du Saint-Sépulcre à Jérusalem, site du tombeau du Christ selon la tradition, pour protester contre des mesures fiscales israéliennes.
>>Trump tranche sur Jérusalem, colère des Palestiniens
>>Le pape défend le "statu quo" de Jérusalem
>>La tombe de Jésus ouverte pour la première fois depuis au moins deux siècles

La tombe de Jésus dans l'église du Saint Sépulcre à Jérusalem.
Photo : AFP/VNA/CVN

La fermeture de l'église, annoncée par ces responsables religieux lors d'une conférence de presse, a débuté aux environ de midi dimanche 25 février (10h00 GMT). Sa durée n'a pas été clairement établie dans l'immédiat.

Considéré comme le site le plus saint de la chrétienté, le Saint-Sépulcre est construit à l'endroit où le corps de Jésus aurait été déposé. Des centaines de milliers de personnes s'y rendent chaque année en pèlerinage.

Les autorités israéliennes tentent actuellement de mettre en place une collecte d'impôts sur les propriétés des Églises considérées comme "commerciales".

"En signe de protestation, nous avons décidé de prendre la mesure sans précédent de fermer l'église du Saint-Sépulcre", ont annoncé des responsables grecs orthodoxes, apostoliques arméniens et catholiques.

Selon eux, les récentes mesures israéliennes s'apparentent à "une tentative d'affaiblir la présence chrétienne à Jérusalem".

"Ce projet de loi doit être abordé (dimanche 25 février) par un comité ministériel. S'il est approuvé, il rendrait possible l'expropriation des terres des Églises", affirme le communiqué.

L'église du Saint-Sépulcre est située dans la vieille ville, à Jérusalem-Est, la partie palestinienne de la ville sainte qu'Israël occupe depuis 50 ans et dont l'annexion est considérée comme illégale par la communauté internationale.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Think Playgrounds et l’initiative des espaces de jeu en ville

Huê lancera des bus à toit ouvert Les touristes à Huê auront l’occasion de découvrir l’ancienne capitale impériale par des visites en bus à toit ouvert, selon les informations du Service du tourisme de la province centrale de Thua Thiên-Huê.