22/02/2019 08:40
Les deux principaux rivaux de Benjamin Netanyahu ont noué une alliance, à un mois et demi des législatives, qui doit leur permettre de menacer le long règne du Premier ministre.
>>Début des élections législatives en Israël, Netanyahu favori
>>Israël: Netanyahu remettra son poste en jeu lors de législatives anticipées en avril

L'ancien chef d'État-major israélien Benny Gantz (gauche), le 29 janvier à Tel-Aviv, et le chef du parti centriste Yesh Atid, Yair Lapid, le 18 février près de Tel-Aviv. Photo: AFP/VNA/CVN

Les sondages avaient jusqu'alors donné M. Netanyahu et le Likoud, son parti, vainqueurs des élections anticipées du 9 avril. Mais le pacte conclu par ses challengers centristes peut, au moins, secouer la campagne.

M. Netanyahu, en poste depuis une décennie, a mis le cap un peu plus à droite avant même l'annonce de l'accord passé entre Benny Gantz, ancien chef d'état-major à la tête du nouveau parti Résilience, et Yair Lapid, numéro un du parti centriste Yesh Atid (11 sièges sur 120 dans le Parlement sortant).

Mercredi 20 février, il a signé un accord poussant plusieurs formations tout à la droite du spectre politique à s'unir en vue des législatives.

L'objectif est de ne pas laisser des voix de droite s'éparpiller sur de petites listes qui, au bout du compte, ne recueilleraient pas assez de votes pour être représentées au Parlement.

MM. Gantz et Lapid ont invoqué cette manoeuvre de M. Netanyahu ainsi que les enquêtes le visant pour justifier leur alliance, ainsi que "par leur sens profond des responsabilités nationales".

"Au lieu des provocations, nous proposons une réconciliation nationale", a lancé M. Gantz.

M. Netanyahu, quant à lui, a contre-attaqué lors d'une allocution télévisée. 

Le 14 juin 2009, M. Netanyahu avait pourtant endossé publiquement l'idée d'un État palestinien coexistant avec Israël.


AFP/VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’enseignement de français aux écoles supérieures au Vietnam

À la recherche d'une stratégie pour optimiser les potentiels touristiques Une stratégie visant à développer un tourisme adapté au changement climatique dans le delta du Mékong est en cours d'élaboration, dans le but d'exploiter pleinement le potentiel local.