09/09/2015 16:56
La chute du prix de l’essence devrait influencer les tarifs appliqués dans les bus et les taxis. Toute réduction doit être annoncée au ministère des Transports et des Communications, ainsi qu'à celui des Finances avant le 30 septembre.
>>La baisse du cours du pétrole se répercute sur l’économie nationale
>>Le pétrole sous les 40 dollars pour la première fois depuis 2009

Après la chute du prix de l’essence, le 3 septembre, certaines entreprises de taxi ont adapté leurs tarifs. Cette semaine, plusieurs autres s’engagent à le faire. Elles diminueront leur prix entre 500 et 1.000 dôngs/km.

Les agences de taxi sont invitées à réduire leurs tarifs.
Photo : Hoàng Phuong/CVN

À Hanoi, la compagnie de taxi Basao a été la première à réduire ses tarifs. Une baisse de 1.000 dôngs/km est appliquée depuis le 17 août. «Si le prix de l’essence continue à décliner, nous modifierons encore nos tarifs», indique Phan Van Nghiêm, directeur adjoint.

À Hô Chi Minh-Ville, Ta Long Hy, président de l’Association des taxis de la ville et directeur général adjoint de la compagnie de taxi Vinasun, informe que l’Association vient de promulguer un texte demandant aux agences de taxi de réduire leurs tarifs et de les rendre public. La réduction recommandée est de 500 dông/km. Vinasun va la suivre et l’appliquer à partir du 9 septembre.

Mai Linh tente elle aussi de baisser ses tarifs. «Toutefois, le processus de modification des prix prend de deux semaines à un mois. De plus, nous devons réajuster le compteur et les tableaux. Cela implique des dépenses qui se chiffrent en milliards de dôngs», justifie Nguyên Van Hung, directeur de communication de Mai Linh.

À Dà Nang, le président de l’Association de taxi de la ville, Vo Thành Nhân, a convoqué une réunion pour demander à ses membres de baisser leurs prix.

À Cân Tho, la branche locale de Mai Linh s’est ralliée à la réduction des tarifs. Il s’agit de la première des six compagnies de taxi à s’y engager. Du côté des transports en commun, aucune des neuf compagnies de bus de la ville n’a pour l’heure annoncé de baisse.

Entreprises de transports sous pression

Le graphique retrace l'évolution des prix de l'essence depuis le début de l'année. Photo : BGT/CVN

Le ministère des Transports et des Communications a ordonné aux Services provinciaux et municipaux de surveiller et de déclarer les baisses de tarifs dans les différents moyens de transport afin qu’elles soient soumises au ministère des Transports et des Communications, ainsi qu’à celui des Finances, avant le 30 septembre.

Le prix de l’essence a chuté à sept reprises

Le ministère des Finances a promulgué deux textes sur le renforcement de la surveillance des tarifs appliqués. Ils stipulent que le prix de l’essence a tendance à baisser fortement, engendrant des effets positifs sur le marché, notamment pour le secteur des transports. Ainsi, le ministère des Finances demande aux organismes concernés de réviser les coûts pour pousser les entreprises à appliquer des prix adéquats.

Depuis le début de l’année, le prix de l’essence a chuté à sept reprises, de manière consécutive, et a augmenté quatre fois. Actuellement, un litre coûte 548 dôngs de moins qu’en janvier.

Le carburant représente entre 35% et 40% des charges pour le calcul des tarifs appliqués dans les différents moyens de transport. La baisse consécutive du prix de l’essence est l’occasion pour les acteurs du secteur de réduire les prix des billets. De manière plus générale, elle entraîne aussi la réduction des prix des marchandises. Certaines entreprises restent toutefois réticentes à une baisse, ce qui affecte les intérêts des consommateurs.
 
Duy Minh/CVN
 


 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Un plan quadriennal pour élargir le public francophone

Sixième conférence sur la coopération touristique Vietnam - Taïwan (Chine) La 6e Conférence sur la coopération Vietnam - Taïwan (Chine) dans le tourisme a été organisée le 23 novembre dans la ville de Ha Long, province septentrionale de Quang Ninh.