05/12/2020 10:40
Le secteur de l’éducation au Vietnam encourage toujours les investisseurs étrangers ainsi que le partenariat international, selon le ministre de l’Éducation et de la Formation, Phùng Xuân Nha.
>>Onze universités vietnamiennes parmi les meilleures d’Asie
>>Le Vietnam se classe 6e en termes de nombre d'étudiants étrangers 
>>Le Vietnam est le 6e pourvoyeur d’étudiants sur les campus américains

Étudiants de Swinburne Vietnam.
Photo : GDTD/CVN

Ces cinq dernières années, le pays a attiré de nombreux investisseurs dans le secteur de l’éducation qui ont construit des écoles aux normes internationales (allant des écoles maternelles aux universités).

Actuellement, la pandémie de COVID-19 est bien maîtrisée au Vietnam. D’après Joshua James, de la Chambre européenne de Commerce (Euro Cham), c’est la raison pour laquelle le fond d’investissements directs étrangers (IDE) au Vietnam continuera à augmenter dans un proche avenir. De plus, la composition de la population vietnamienne et la croissance économique sont fortement attractives pour les investisseurs étrangers.

En neuf mois, l’enseignement général a attiré 5,28 millions d’USD d’IDE. Sans compter 21,87 millions d’USD d’investissement sous forme d’achat d’actions.

Diamond Crest Global, un investisseur venu des Îles Vierges britanniques, a injecté 17,6 millions d’USD pour acquérir une partie du capital de la compagnie Thiên Huong, devenant ainsi l’investisseur étranger le plus important au Vietnam dans le secteur de l’éducation.


Des chiffres évocateurs

Selon les données du ministère du Plan et de l’Investissement, fin 2019, le Vietnam totalisait 525 projets d’investissements directs étrangers dans le secteur éducatif, pour un fond inscrit de plus de 4,3 milliards d’USD.

Ces neuf premiers mois de l’année, le capital total a atteint 78,89 millions d’USD, soit 58% de celui de la même période de l’an passé.
 
Pour sa part, la société Gateway Vietnam a investi 3,11 millions d’USD dans la construction d’un réseau d’écoles allant de la maternelle au lycée dans la zone urbaine à l’ouest du lac de l’Ouest. Quant à Visang Education, originaire de la République de Corée, l’investissement direct s’est élevé à 3,4 milliards d’USD dans un projet d’enseignement de langues étrangères.

"L’urbanisation et l’accroissement du revenu par habitant, surtout dans les grandes villes, stimulent les parents à injecter de grosses sommes pour permettre à leurs enfants de faire des études dans des écoles privées et internationales" analyse Lê Xuân Dông, directeur de la Section de recherche et de consultation de marché de FiinGroup.

De plus, les besoins en éducation aux normes internationales des enfants des étrangers qui vivent et travaillent au Vietnam ne cessent d’augmenter. Selon les données du ministère du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, fin 2018, près de 89.000 étrangers avaient obtenu un permis de travail dans le pays. Depuis 2013, le nombre de travailleurs étrangers au Vietnam a connu une hausse moyenne de 4,2% par an.

Renforcer les liens internationaux

Le Vietnam est devenu une destination de choix pour de nombreux investisseurs étrangers dans le secteur éducatif.
Photo : TKL/CVN


"Le ministère de l’Éducation et de la Formation promeut les programmes d’enseignement internationaux sous forme de coopération entre les grandes universités vietnamiennes et étrangères"
, informe son ministre Phùng Xuân Nha.
Selon les statistiques du Département de la coopération internationale, on dénombre 352 programmes de coopération avec plus de 200 universités sur tous les continents. Actuellement, 27.000 étudiants suivent de tels programmes, et déjà plus de 50.000 sont diplômés.

Toujours d’après le ministre Phùng Xuân Nha, ces pro-grammes permettent aux établissements universitaires nationaux de perfectionner leurs personnels, d’améliorer la qualité de l’en-seignement et de développer les infrastructures.

L’Australie, les États-Unis, l’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne sont les pays enregistrant le plus grand nombre de programmes de partenariat avec le Vietnam.

La coopération internationale permet l’accueil de plus en plus d’étudiants étrangers au Vietnam, affirme Lê Truong Tùng, président du Conseil d’administration de l’Université FPT.

D’après Hoàng Viêt Hà, directeur de Swinburne Vietnam, fruit du partenariat entre les Universités vietnamienne FPT et australienne de technologie de Swinburne, en mettant en œuvre des programmes internationaux de formation, les étudiants vietnamiens peuvent désormais accéder à un enseignement de qualité à un prix raisonnable.

"Conformément aux programmes de ce genre à l’Université FPT, les étudiants ont l’occasion de suivre leurs cours en anglais avec des enseignants vietnamiens titulaires de certificats internationaux ainsi que des professeurs venus de l’Université de technologie de Swinburne. En outre, ils peuvent suivre un à deux semestres de leur scolarité en Australie", partage-t-il.

Hoàng Phuong/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bánh duc à la sauce de soja, un encas rustique mais délicieux

Ancienne cité impériale de Huê : une chute de 72,6% de son chiffre d’affaires en 2020 En raison de l’impact de la pandémie de COVID-19, le nombre de touristes dans l'ancienne cité impériale de Huê (Centre) en 2020 a fortement chuté, avec un million de touristes.