17/08/2018 20:26
Étienne Rolland-Piègue, conseiller attaché au Service coopération et culturel de l’ambassade de France au Vietnam et directeur de l’Institut français du Vietnam, a remis le 16 août à Hanoï l’insigne de Chevalier des arts et des lettres à Nguyên Nhât Anh, directeur de la maison d’édition Nha Nam.

>>Remise de l’Insigne de chevalier des arts et des lettres à l’écrivaine Trân Thi Hao
>>L’insigne de Chevalier de l'Ordre des arts et des lettres pour la réalisatrice Nguyên Hoàng Diêp
 

Cérémonie de remise de l’Insigne de Chevalier des arts et des lettres à Nguyên Nhât Anh (droite), directeur de la maison d’édition Nha Nam, le 16 août à Hanoï.


L’Ordre des arts et des lettres est une décoration honorifique française qui a été créé en 1957 pour "récompenser les personnes qui se sont distinguées par leurs créations dans le domaine artistique et par leur contribution au rayonnement des arts et des lettres en France et dans le monde".

Nguyên Nhât Anh, directeur de la maison d’édition Nha Nam, a grandement contribué à la diffusion de la pensée française au Vietnam, à la promotion de la diversité culturelle et au développement des relations franco-vietnamiennes. C’est pour ces raisons que le ministère français de la Culture et de la Communication a décidé de l’élever au rang de Chevalier dans l’Ordre des arts et des lettres.

Après des études de littérature à l’Université des sciences sociales et humaines de Hanoï (relevant de l’Université nationale de Hanoï), Nguyên Nhât Anh a commencé sa carrière en 1995 en tant que journaliste pour les journaux Thuong Mai (Le Commerce) et Lao Dông (Le Travail). Dix ans après, il a créé la maison d’édition Nha Nam dans le contexte où le secteur de l’édition connaissait une évolution radiale. L’année  2005, en effet, a été marquée par la signature par le Vietnam de la Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques et par l’ouverture au secteur privé du domaine de l’édition, jusque-là du seul ressort de l’État.  

Traducteur indépendant, rédacteur et écrivain, il a su insuffler à cette maison d'édition un dynamisme et une modernité où le livre français occupe une place à part. Il a spécialisé sa maison d'édition dans la publication de livres étrangers traduits en vietnamien. Un grand nombre d'ouvrages français ont ainsi été publiés chez Nha Nam, partenaire privilégié de l’ambassade de France au Vietnam pour les actions de promotion du livre et, plus largement, du débat d'idées.

Depuis sa création, Nha Nam a publié chaque année de 30 à 70 ouvrages français en vietnamien, devenant ainsi la maison d’édition publiant le plus de livres français au Vietnam. Dans un pays où le lectorat francophone reste limité, grâce à la maison d’édition Nha Nam, les lecteurs vietnamiens peuvent nourrir leur imaginaire en lisant dans leur langue maternelle de grands auteurs français et francophones, classiques et contemporains, tels que Marcel Proust, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, Alexandre Dumas, Alphonse Daudet, Antoine de Saint-Exupéry, Gaston Leroux, Honoré de Balzac, Jules Verne, la Comtesse de Ségur, André Maurois.

Une passion pour la littérature française
 

Nguyên Nhât Anh prend la parole lors de la cérémonie de remise de l’Insigne de Chevalier des arts et des lettres.


Traducteur et éditeur de l'ensemble de la série du Petit Nicolas, ou encore du Petit Prince en vietnamien, Nguyên Nhât Anh a réussi à donner à la littérature pour la jeunesse une place de premier plan. Le Prix du meilleur livre pour enfants lui a ainsi été décerné en 2014. Francophone, Nguyên Nhât Anh est également attentif à la qualité des traductions qu'il publie, et Nha Nam a participé activement aux séminaires de formation autour de la traduction littéraire organisés avec l'aide du Centre national du livre (France).

Nguyên Nhât Anh travaille en collaboration avec l’ambassade de France au Vietnam, l’Institut français au Vietnam et d'autres institutions comme l’École française d’Extrême-Orient, l’Institut des Métiers de la Ville (IMV-Hanoi), pour la promotion du débat d’idées au Vietnam.

"Nguyên Nhât Anh a co-organisé avec l’Institut français de Hanoï (L’Espace) un grand nombre d’expositions et de conférences-débats. C’est ainsi que nous organiserons ensemble en novembre prochain +La Semaine de la littérature française+ qui portera sur l’adaptation de romans de l’écrit à l’écran", a informé Étienne Rolland-Piègue. Il a ajouté que Nha Nam avait collaboré avec l’Institut français du Vietnam pour l’accueil de grands auteurs français au Vietnam, dont Marc Levy, Susie Morgenstern, Eric-Emmanuel Schmitt, Patrick Deville, Linda Lê.

"J’ai bien conscience que cette distinction prestigieuse n’est pas destinée à moi seul. Elle revient à mes amis, mes collègues qui sont éditrices et éditeurs, traductrices et traducteurs, travaillant au sein de Nha Nam ou qui collaborent avec nous, ainsi que tous les amoureux du livre en général, de la littérature et de la France en particulier", a partagé Nguyên Nhât Anh. Il a souligné qu’il continuerait d’améliorer la qualité des traductions pour que les futures générations de lecteurs vietnamiens puissent avoir bien accès aux ouvrages littéraires français.
 

Texte et photos: Quê Anh/CVN
 

       

 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Deux ophtalmologues suisses en mission bénévole à Hanoï

Festival de couleurs dans la vallée des fleurs de Bac Hà La vallée des fleurs de Bac Hà située dans le hameau de San Bay, district de Bac Hà, province de Lào Cai (Nord-Ouest) est considérée comme une des destinations les plus attrayantes de la région.