06/07/2022 09:37
L’économie vietnamienne se redresse à un rythme rapide alors que les activités commerciales ont vivement repris après la pandémie de COVID-19.
>>Le gouvernement s’efforce d’atteindre une croissance de 7,0% en 2022
>>Le PM souligne l’importance de la stabilité économique 

Au port de Tân Cang - Cái Mép Thi Vai. Photo : VNA/CVN

Alors que la croissance de certaines économies clés du monde reste en berne, les résultats économiques du Vietnam au deuxième trimestre ont renforcé la confiance des organisations internationales dans leurs prévisions de croissance.

La croissance de l’économie du Vietnam sera parmi les plus élevées d’Asie du Sud-Est. La semaine dernière, la presse internationale a également publié de nombreux articles louant le fort rebond économique du Vietnam au cours des six premiers mois de l’année.

Le journal Nikkei Asia a insisté sur la prospérité des exportations du Vietnam, en particulier du textile-habillement. L’article indique que les exportations textiles du Vietnam devraient atteindre un niveau record de 22 milliards d'USD au cours des six premiers mois, en hausse de 23% en rythme annuel.

"L’économie du Vietnam au deuxième trimestre a connu sa croissance la plus forte en 11 ans", tel est le titre d’un article de Channel News Asia. L’article a cité la Banque mondiale selon laquelle l’économie vietnamienne s’était   fortement redressée malgré les incertitudes causées par le conflit en Ukraine, le confinement en Chine ainsi que l’inflation.

Mme Dorsa Ti Madani, économiste en chef de la Banque mondiale au Vietnam, a commenté : "Les chiffres de croissance du Vietnam sont très impressionnants. C’est grâce à deux facteurs principaux à savoir des exportations solides et la forte reprise de la consommation intérieure après la levée complète des restrictions anti-COVID-19".

"Jusqu’à présent, les performances du Vietnam sont bien meilleures que celles des autres pays de la région. Le secteur manufacturier national est relativement stable. Le gouvernement a adopté une bonne politique en réduisant certaines taxes, en particulier la taxe environnementale sur le carburant pour maîtriser l’inflation", a estimé M. Alain Cany, président de la Chambre de commerce européenne au Vietnam (EuroCham).

Chaîne de fabrication de cuisinières à gaz de la Sarl Paloma Vietnam dans le parc industriel VSIP Hai Phong (Nord).
Photo : VNA/CVN

Dans ce tableau économique prospère, l’investissement direct étranger (IDE) est une lueur d’espoir. Dans un article intitulé L’économie du Vietnam se redresse fortement, le site Internet du Borneo Bulletin a déclaré qu’au cours des cinq premiers mois de cette année, les entrées d’IDE au Vietnam étaient estimées à 7,71 milliards d'USD, en hausse de 7,8% en glissement annuel. Mais selon l’article, le Vietnam doit continuer à accroître sa compétitivité et à mobiliser l’IDE.

David Daoice, professeur d’économie à l’Université de Harvard a indiqué : "Dans le contexte de la tendance mondiale au déplacement de la production, le Vietnam doit accroître sa compétitivité pour à la fois retenir et continuer à attirer les entreprises d’IDE, en pénétrant ainsi plus profondément dans les chaînes de valeur mondiales. Par exemple, je sais que Toyota a coopéré avec des entreprises vietnamiennes pour acheter des composants et, plus récemment, il y a eu une délocalisation de la chaîne de production d’iPad d’Apple vers le Vietnam".

Le Fonds monétaire international (FMI) a proposé des perspectives très prometteuses à moyen et long termes. D’ici 2025, le Vietnam se hissera à la troisième position en Asie du Sud-Est en termes de PIB avec plus de 571 milliards d'USD, derrière l’Indonésie et la Thaïlande, dépassant la Malaisie, les Philippines et Singapour.

Les résultats obtenus poseront des bases solides pour que l’économie vietnamienne continue de croître au cours des mois restants de cette année et toute l’année prochaine.

CPV/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Souvenirs de Hanoï éclairés par Kirigami, l'art japonais du découpage de papier

Nécessité d'une politique de visa plus ouverte pour attirer les touristes étrangers Le nombre de touristes internationaux au Vietnam reste encore limité. Les agences de gestion et de voyages estiment que la politique de visa du pays doit encore être plus ouverte.