20/01/2020 18:35
En faisant un rapide récapitulatif des réalisations économiques de plus de sept dernières décennies, force est de constater que le Vietnam n’a eu de cesse de favoriser le développement de l’économie privée.
>>L'économie privée doit encore se développer
>>Généraliser les performances du partenariat public-privé


Le Vietnam comptait en 2019 plus de 715.000 entreprises en activité, plus de 5 millions d'entreprises familiales et 5 à 7 millions d'entrepreneurs.
Photo : CTV/CVN

Le 13 octobre 1945, le président Hô Chi Minh écrivit une lettre au secteur de l’industrie et du commerce, où il mit l’accent sur le rôle important des entreprises dans la construction d’une économie et d’une finance robustes et prospères et sur les relations étroites existant entre prospérité des entreprises et développement national.

La pensée du président Hô Chi Minh sur le rôle du secteur de l’industrie et du commerce a été matérialisée par le Parti communiste du Vietnam au travers d’une panoplie de lignes et politiques.

Le VIe Congrès national du Parti, en décembre 1986, a défini la ligne de Renouveau (Dôi moi) et déterminé le renouveau intégral en tous domaines, et dans l’immédiat en matière de politique économique.

La politique de Dôi moi a été érigée en institution, comme en témoigne la promulgation de la Constitution de 1992, qui a créé un couloir juridique à la formation et au développement de l’économie de marché à orientation socialiste.

La Constitution de 2013 possède des dispositions plus progressistes par rapport à celle de 1992, autorisant l’entreprise dans les domaines que la loi n’interdit pas, ce qui traduit plus clairement la nature de l’économie de marché à orientation socialiste.

Le 5e Plénum du Comité central du Parti, XIIe exercice, a approuvé un certain nombre de résolutions dont une sur le développement de l’économie privée pour en faire une force motrice importante de l’économie socialiste de marché. Ce changement se fonde sur une base théorique et pratique apportant la confiance à toutes les entreprises.

Dans la résolution N°98/NQ-CP sur le développement de l’économie privée afin d’en faire un moteur important de l’économie de marché à orientation socialiste, l’État éradiquera toutes les barrières et les idées préconçues pour favoriser un développement sain, efficace et durable de l’économie privée.

Ces deux dernières années, dans l’esprit d’accompagner les entreprises, tout le système politique a engagé ses efforts pour soutenir le développement de l’économie privée. Nombre de mécanismes et politiques ont été promulgués, une série de solutions déployées afin d’améliorer l’environnement des affaires et dégager les difficultés et obstacles en faveur des entreprises.

Le pays comptait en 2019 plus de 715.000 entreprises en activité, plus de 5 millions d'entreprises familiales et 5 à 7 millions d'entrepreneurs. Ils représentent plus de 60% du PIB, environ 70% des recettes fiscales et génèrent des dizaines de millions d'emplois. Depuis 2016, le ratio du secteur non gouvernemental au PIB a augmenté de plus en plus, représentant 43,3% du PIB en 2018.

Le pays a témoigné de la naissance et de l’expansion de groupes puissants qui opèrent dans des domaines exigeants en termes de capacités financières et de hautes technologies comme Vinamilk, Truong Hai, Massan, Hoà Phat, FPT, Thê gioi di dông, etc.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Visite culturelle pour les diplomates à Hanoï

Le Vietnam compte faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030 Le Vietnam se fixe pour objectif de faire du tourisme le fer de lance de son économie d’ici 2030, pour un développement durable, aidant le pays à figurer parmi les 30 premiers du monde en termes de compétitivité touristique, selon une stratégie de développement touristique d'ici 2030 récemment approuvée par le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.