02/01/2021 18:30
Avec l’économie étatique, l’économie collective - une composante importante de l’économie nationale - n’a cessé de se consolider et de se développer ces dernières années.
>>Le Premier ministre exhorte les coopératives à mieux exploiter leurs potentiels
>>Exposition sur les réalisations de l'économie collective entre 2016 - 2020
>>L'économie privée doit encore se développer
>>Les provinces du Tây Nguyên développent l'économie coopérative

Le vice-Premier ministre Trinh Dinh Dung, lors du récent Forum national sur l’économie collective 2020, a déclaré que l’économie collective était l’une des quatre composantes majeures de l’économie de marché à orientation socialiste du Vietnam. Elle doit être développée en garantissant le principe du volontariat selon les besoins et intérêts des personnes et des organisations impliquées sous forme d’association et de coopération.

L’économie collective est l’un des quatre acteurs du marché.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

L’économie collective, dont les coopératives constituent une composante importante, devient une base solide de l’économie nationale. Elle doit faire preuve  plus forte innovation notamment dans le contexte d’intégration de plus en plus profonde du Vietnam à l’économie mondiale. Après une quinzaine d’années de mise en œuvre de la Résolution N°13 sur la poursuite de la rénovation, du développement et de l’amélioration de l’efficacité de l’économie collective et huit ans de mise en œuvre de la Loi sur les coopératives de 2012, le nombre de coopératives a augmenté d’une année à l’autre. Celles-ci se sont développées de façon assez homogène dans toutes les régions. Nombre d’entre
elles ont réussi à sortir du marasme économique, avec un développement posi-tif tant en quantité qu’en qualité. Plusieurs modèles de coopératives et modèles économiques collectifs ont enregistré divers succès.

Selon l’Union des coopératives du Vietnam, le pays en compte actuellement 26.040, dont 1.292 coopératives agricoles appliquant la haute technologie dans la production. Parmi elles, 3.220 sont associées à la chaîne de valeur, soit 6,8 fois plus qu’en 2015. En outre, il y a plus de 500 coopératives et unions de coopératives de plus de 300 membres, soit quatre fois plus que durant la période 2011-2015. Le secteur économique collectif contribue directement pour environ 4,8% au PIB national et indirectement à plus de 30% du PIB grâce à la valeur ajoutée de l’économie des ménages membres. Il apporte sur le marché 18-32% des produits alimentaires et de nombreux autres biens de consommation, contribuant à stabiliser les prix et donc à freiner l’inflation. En outre, les coopératives du pays dénombrent plus de 3 millions de travailleurs et créent annuellement plus de 40.000 nouveaux emplois...

Durant le premier semestre de cette année, malgré les impacts de l’épidémie de COVID-19 et des mesures de dis-tanciation sociale, le pays a créé 1.014 nouvelles coopératives, 10 unions des coopératives, 3.000 groupes coopératifs. Le taux de coopé-ratives rentables était supérieur à 54% contre 10% en 2012. Le revenu des travailleurs des coopératives s’est amélioré. Le vice-ministre du Plan et de l’Investissement, Trân Quôc Phuong, a estimé que malgré les nombreuses difficultés dues à la situation économique dans le monde en général et au Vietnam en particulier, un budget limité, des défis liés à l’intégration économique internationale et une concurrence forte, le secteur des coopératives est resté stable. Il est même apparu un certain nombre de coopératives à grande échelle dans de nombreuses provinces, avec des chiffres d’affaires atteignant des centaines de milliards de dôngs, employant de nombreux travailleurs et contribuant fortement au budget étatique.

Trois groupes de mesures de soutien

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc vient d’approuver le programme de soutien au développement de l’économie collective et des coopératives pendant la période 2021-2025.

D’ici fin 2025, l’objectif est de créer 10.000 nouvelles organisations économiques collectives.
Photo : Vu Sinh/VNA/CVN

Il s’agit de développer l’économie collective de manière dynamique, efficace et durable, d’améliorer les revenus et la qualité de vie de ses membres. Dans un futur proche, il sera nécessaire de développer plus rapidement et durablement l’économie collective et de garantir le principe du volontariat, des besoins et des intérêts des habitants. D’ici fin 2025, l’objectif est de créer 10.000 nouvelles organisations économiques collectives, dont des coopératives, des unions coopératives, des groupes coopératifs, et d’attirer environ 8 millions de membres à rejoindre les organisations économiques collectives.

Selon ce programme, les coopératives ayant des produits/services bio, des pratiques de fabrication écologique, des produits “One Commune One Product” (OCOP) bénéficieront de soutien en participant à des foires-expositions et forums commerciaux, dans le pays comme à l’étranger. Les coopératives et unions de coopératives opérant dans les secteurs de l’agriculture, de la sylviculture, de la pêche et de la saliculture seront soutenues pour la construction d’entrepôts, d’ateliers de pré-transformation et de transformation.
Sur la base de la situation actuelle du développement des coopératives, ce programme propose trois groupes de mesures : mécanismes et politiques ; fonds, travail, marché ; et rénovation du mécanisme de fonctionnement.

Concrètement, il faut continuer d’améliorer le cadre juridique et les politiques visant à soutenir le développement de l’économie collective ; simplifier les procédures administratives ; créer des entreprises dans le secteur des coopératives ; compléter les documents juridiques pertinents (foncier, impôt, crédit...) ; créer des couloirs juridiques favorables pour que tous les secteurs économiques puissent facilement établir, participer, développer et se retirer des coopératives, conformément aux tendances de développement. Il importe aussi de renouveler les activités des organisations économiques collectives, de l’économie coopérative, parallè-lement au renforcement des intérêts des membres, à l’élargissement des coopératives modèles, à l’intensification de la coopération internationale et du partage d’expériences pour développer l’économie coopérative.

L’économie collective, les coopératives et les groupes coopératifs sont des composantes économiques qui jouent un rôle important dans le tableau économique du pays. Le modèle de coopérative est construit et développé dans le but de promouvoir les connaissances, les expériences et les ressources des membres afin de devenir la force de la communauté, de s’adapter aux conditions de concurrence du marché et de surmonter les limites de la production individuelle.  
Thê Linh/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

Le festival Têt Viêt 2021 s’est ouvert à Hô Chi Minh-Ville Le festival du Têt Viêt 2021 (2e édition) a été inauguré en soirée du 21 janvier au parc Lê Van Tam, à Hô Chi Minh-Ville, dans une ambiance bon enfant, avec au menu de nombreuses activités spectaculaires et commerciales d’accueil du Nouvel An lunaire, qui approche à grand pas.