07/10/2021 15:56
Dans le contexte d'évolution compliquée du COVID-19, les premières victimes des impacts économiques et sanitaires sont les femmes dont un grand nombre assument une multitude de rôles en même temps tels que soutien financier, tâches du foyer et soins aux enfants. Ces femmes mettent de côté leurs responsabilités personnelles pour participer aux forces en première ligne contre l'épidémie. Leurs contributions sont non seulement de lutter contre le COVID-19 mais aussi contre l’inégalité des sexes.

>>S’unir pour contrôler la pandémie de COVID-19
>>La pandémie a cessé d'accélérer dans le monde cette semaine
 

Une garde-malade dispose des lits de soins intensifs aux patients.

L’épidémie s’aggrave et le nombre de gens infectés augmente rapidement, cela entraîne une pénurie des ressources humaines en première ligne. C'est pourquoi l'État ne cesse de mobiliser toutes les forces dans tous les secteurs en vue de participation aux activités de santé afin d'alléger la surcharge du système de santé publique. Les pionniers sont les médecins, les agents de santé qui prennent soin des patients jour et nuit ou les journalistes qui se déplacent souvent dans les zones d’isolement concentrées pour offrir aux lecteurs, aux auditeurs et aux téléspectateurs des informations fiables sur la situation de la pandémie. En outre, les enseignants jouent un rôle important en propageant aux élèves des façons de mieux protéger leur santé.

À l’échelle mondiale, les femmes représentent 70% des travailleurs de première ligne dans les secteurs de la santé et des services sociaux, dont les infirmières, les femmes de ménage et les blanchisseuses. La pression et le risque d’être contaminés sont toujours présents, mais les "soldates en blouse blanche" continuent d’être enthousiastes dans leur mission de sauver des vies.

Nguyên Hoàng Trâm, une garde-malade de l'Hôpital universitaire de médecine et pharmacie de Ho Chi Minh – Ville, affirme : "Nous devons toujours porter les combinaisons de protection toute la journée et être disponibles 24h/24   pour prendre soin des patients. Notamment, tous les soirs, nous pensons à notre famille, nos enfants parce que nous sommes loin d’eux  très longtemps".

Pour Truong Yên Mai, une garde-malade de l'Hôpital d'oncologie de Hô Chi Minh-Ville, déclare : "Pour nous les femmes, la plus grande difficulté   ce sont les douleurs menstruelles très désagréables. Nous prenons des serviettes hygiéniques, acrochons nos cheveux en chignon, passons régulièrement des tests de dépistage pendant le travail".

 

Une garde malade répand l'enthousiasme aux collègues.

Malgré ces désavantages physiques et mentaux, "ces héroïnes" sont toujours résilientes pour faire le mieux possible. Ces actions font aussi preuve de la capacité, de la valeur et du rôle des femmes dans la société et aussi de leurs sacrifices pendant la pandémie.

Les médias font partie des secteurs essentiels dans cette urgence sanitaire de COVID-19. Les journalistes se déplacent dans les zones d'isolement dédiées aux patients atteints gravement par le coronavirus pour poursuivre leur précieuse mission, celle d’informer la population quels  que soint les risques, pour eux et leurs proches.

"Dans la lutte contre la pandémie de COVID-19, nous sommes confrontés au problème d’une surabondance d’informations au sujet du virus. Certaines informations sont parfois fausses et potentiellement dangereuses. Alors je trouve que nos missions sont  précieuses notamment quand nous donnons des  informations   précises sur les politiques de l’État   pour contribuer à prévenir et à contrôler de la pandémie", partage Hoai Vy, une journaliste de la chaîne de télévision HTV.

 

Préparation avant une interview pendant la pandémie.


Le ministère de l’Éducation et de la Formation appelle à la collaboration des personnels enseignants sur le front anti-COVID-19,  surtout les enseignantes. Elles préparent des repas pour les agents de santé et les patients dans les zones d'isolement concentrées, soutiennent le  travail d'échantillonnage ou fournissent de soins. Les autres  continuent à enseigner à distance et à fournir aux élèves des informations précises et des conseils dans la protection de santé contre le COVID-19. Ces actions contribuent de manière significative  dans la prévention et la lutte contre la crise sanitaire. Ils sont non seulement des professeurs mais aussi des héros dans cette guerre.

Kim Ngân, une professeure du lycée Marie Curie, explique : "Dans le contexte où l’épidémie s’aggrave et continue à se répandre, l’enseignant doit  changer, se renouveler   pour s’adapter aux nouvelles situations. L’enseignement à distance demande aux enseignants d’assumer de nombreuses tâches : transmettre des savoirs, guider les élèves dans l’auto-apprentissage, les encourager, …"

 

Un cours de français d’une classe de 8ème au collège Chanh Hung.


Dans les guerres précédentes, les hommes ont toujours été la force principale. Mais dans la guerre anti-COVID-19, les combattants sont non seulement des hommes mais aussi des femmes. Elles sont même des combattantes en première ligne. Elles ne cessent de surmonter des difficultés et de garder leur sang-froid pour lutter contre la pandémie et les inégalités homme-femme. Elles accomplissent de manière excellente à la fois les tâches familiales et leur responsabilité de citoyenne envers la société. Tout cela contribue à supprimer la disparité entre les femmes et les hommes et à avoir la reconnaissance de toute la communauté.

Les valeurs qu'elles apportent  sont des démonstrations précieuses de  leurs capacités et de leur place dans la société notamment sur le front contre l’épidémie de coronavirus.

 

Nguyên Hoàng Ngoc My Khương-Nguyên Van Khoa/CVN
 

Est-ce votre article préféré ?
Oui
Non

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Le concours "Jeunes Reporters Francophones 2021" couronné de succès

Hô Chi Minh-Ville promeut ses atouts touristiques sur les plateformes en ligne Le 17e Festival du tourisme de Hô Chi Minh-Ville se déroule du 4 au 25 décembre avec de nombreuses activités organisées à la fois en présentiel et en ligne.