22/03/2020 07:21
La Journée mondiale de l’eau (22 mars) est célébrée cette année avec pour thème “L’eau et le changement climatique”. À cette occasion, Le Courrier du Vietnam vous présente un poème de Mme Nguyên Dac Nhu Mai, une Vietnamienne résidant en France.
L’eau, source de partage et de paix. Photo : DR/CVN

Le pays de l’or noir est en quête de l’or bleu :
En Arabie saoudite les réserves souterraines s’épuisent. 
La pénurie d’eau ne fera plus pousser les folles herbes.
Mais l’eau dessalée des nappes souterraines fait fleurir le désert,
Et nourrir les urbains, pourrait se solder par des pénuries sévères.
Et les usines de désalinisation sont néfastes pour leur environnement.
Ailleurs, dans le monde, le réseau fluvial est le mode de transport résistant,
Bien à la crise, utilisant le réseau des voies navigables notamment. 
Dans les îles britanniques le tourisme fluvial largement développé, Particulièrement dans la région des Norfolk Broads, pour des gens huppés ?
L’eau de qualité devient rare, raréfaction résultant d’une mauvaise gestion.
Les besoins en eau potable et l’urbanisation rapide affrontent les populations.
Gestion et protection des ressources en eau ne répondent pas à la demande.
Désormais, l’eau devient l’affaire de tous ceux qui en quémandent. 

Mais l’eau jaillissant en sourdine du ciel hier,
Arrosait encore les vertes rizières.
Puis les femmes s’en allant puiser, 
L’eau potable du puits s’est contemplée 
Dans son miroir reflétant leurs visages couplés
De soucis et de stress hydrique effroyables !
Si d’emblée cette source si limpide se tarissait,
Par suite du changement climatique ou des terriens la captaient
En égoïstes, bombardant embarcadères et digues, 
Hélas créant d’innombrables dégâts et victimes multiples,
Par des inondations perceptibles et horribles.
L’eau cette source de paix et de partage 
Ne pourrait jamais encenser d’héritage ! 

Et pourtant,
Oh ! L’Eau, tu es si limpide, 
Qu’à travers ton chatoiement je me rends intrépide !
Dans notre pays aux riches rizières
Tu viens arroser jardins et rivières.
Oh ! L’Eau, tu ruisselles, 
Comme tu suintes en Reine,
Le long de nos montages pour les minorités,
Tu es leur "Têt" à chaque moment de leurs étés.
Tu es notre Or bleu pour le riz.
Et les enfants se mouillent et rient,
Lorsque tu viens les tremper jusqu’aux os.
Les responsables du développement et services ruraux
Recommandent la protection de ton écoulement.
Oh ! L’Eau, merci pour ton immense rayonnement !

Nguyen Dac Nhu Mai (Apfsv/CVN)
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Les autres articles
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

Tourisme post-COVID-19 : Dà Nang lorgne le marché singapourien Une conférence en ligne présentant l'offre touristique de Dà Nang sur le marché de Singapour a été organisée lundi 19 octobre par le Service du tourisme de Dà Nang et le Bureau commercial du Vietnam à Singapour.