02/10/2018 10:44
L'économie du Zimbabwe devrait connaître cette année une croissance de 6,3% plus élevée qu'initialement anticipé grâce à ses activités agricoles et minières, a annoncé lundi 1er octobre le nouveau ministre des Finances, Mthuli Ncube.
>>Zimbabwe: le bilan de l'épidémie de choléra grimpe à 45 morts
>>Choléra au Zimbabwe: 28 morts selon un nouveau bilan
>>Zimbabwe: Une pénurie de médicaments déplorée

Le ministre des Finances du Zimbabwe, Mthuli Ncube, le 1er octobre à Harare. Photo: AFP/VNA/CVN
"Les informations en notre possession indiquent que la croissance devrait atteindre 6,3%, alors que les prévisions du budget tablaient sur 4,5 puis 4,8%", a déclaré M. Ncube à l'issue d'une réunion de la Banque centrale du pays. Plus prudent, le gouverneur de l'institution monétaire, John Mangudya, a, lui, tablé sur une progression de 5% du produit national brut (PNB) zimbabwéen.

"La conjoncture observée pendant la première moitié de 2018 a été encourageante, nous avons bon espoir que l'économie dépasse la prévision initiale de croissance de 4,5% pour monter jusqu'à environ 5%", a indiqué M. Mangudya.

L'économie zimbabwéenne est sortie exsangue des trente-sept ans du règne autoritaire de Robert Mugabe, contraint il y a près d'un an à la démission par l'armée et le parti au pouvoir. Le chômage y frappe plus de 90% de la population active et l'État peine chaque mois à payer ses fonctionnaires faute de liquidités. Son successeur, Emmerson Mnangagwa, vainqueur de l'élection présidentielle du 30 juillet, a promis de relancer la machine en faisant revenir les investisseurs internationaux et en luttant contre la corruption.

"Les défis auxquels nous sommes confrontés ne sont pas insurmontables (...) des décisions fortes doivent être prises sur le front des réformes pour nourrir une croissance et un développement soutenables", a souligné lundi 1er octobre Mthuli Ncube. Le grand argentier zimbabwéen a évalué lundi la dette totale du pays à 16,9 milliards de dollars. Il a précisé que son pays négociait actuellement avec la Banque africaine de développement (BAD) l'annulation de 2,5 milliards de dollars de dette et avec le Club de Paris le rééchelonnement du remboursement de 2,8 autres milliards.

AFP/VNA/CVN

 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite au village des forgerons de Pac Rang

Douceur de vivre sur l’île de Quan Lan à Quang Ninh Située dans le golfe du Bac Bô, aux confins septentrionaux du pays, à proximité de sites touristiques célèbres tels les baies de Ha Long et Bai Tu Long ou encore la plage de Trà Cô, l’île de Quan Lan, province de Quang Ninh (Nord), abrite de magnifiques paysages encore intacts.