25/06/2019 10:08
>>Au chevet des victimes zimbabwéennes du cyclone Idai
>>Nucléaire: le Zimbabwe ratifie le TICE
>>Au Zimbabwe en crise, des vies menacées faute de médicaments

Le Zimbabwe a annoncé lundi 24 juin avoir interdit les transactions courantes en monnaies étrangères, énième tentative d'assécher le marché noir des devises et d'éviter le retour de l'hyperinflation qui a ravagé l'économie du pays. Depuis 2009, il était possible de régler ses dépenses (supermarché, essence, factures à l'hôpital...) en devises étrangères, notamment en dollars américains très prisés des commerçants, dans ce pays d'Afrique australe. L'annonce lundi 24 juin des autorités zimbabwéennes de mettre fin à cette disposition - une décision déjà controversée - rapproche un peu plus le pays du rétablissement d'une véritable devise nationale, promis à plusieurs reprises par le président Emmerson Mnangagwa. "À compter du 24 juin, la livre britannique, le dollar américain, le rand sud-africain (...) ou toute autre monnaie ne peut plus servir de devise avec le dollar zimbabwéen pour une quelconque transaction", a annoncé la Banque centrale. "En conséquence, le dollar zimbabwéen reste la seule devise autorisée pour les transactions au Zimbabwe", a-t-elle ajouté.

AFP/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’adaptation française de Kim Vân Kiều : plus qu’un théâtre musical !

Khuôi Ky, le village des maisons sur pilotis en pierre Des maisons sur pilotis en bois ou en bambou, il y en a plein au Vietnam. Mais des maisons sur pilotis en pierre, il n’en existe qu’à Trùng Khanh, un district rattaché à la province septentrionale de Cao Bang.