22/03/2020 16:12

>>L'épidémie avance en Afrique, mesures drastiques au Rwanda
>>Amazon cesse les commandes "moins prioritaires" en France et en Italie
>>Plan de secours allemand sans précédent de 822 milliards d'euros

Le gouvernement yéménite a salué samedi 21 mars l'appel de Martin Griffiths, l'envoyé spécial des Nations unies au Yémen, qui a demandé d'accélérer la libération des prisonniers en raison de l'épidémie de coronavirus, ou COVID-19. Le ministre des Affaires étrangères du pays, Mohammed al-Hadhrami, a déclaré dans un communiqué : "Nous saluons l'appel de l'envoyé de l'ONU à libérer tous les prisonniers. C'est ce que le gouvernement a demandé, car c'est une question purement humanitaire". Le ministre a ajouté que le gouvernement du Yémen est prêt à échanger des prisonniers contre des rebelles Houthis "s'il y a une intention réelle de la milice rebelle". Le mois dernier, les Nations unies avaient annoncé que les parties belligérantes au Yémen avaient accepté de mettre en place un échange de prisonniers à grande échelle. L'annonce de l'ONU sur l'échange longtemps retardé est intervenue après sept jours de négociations entre les représentants du gouvernement du Yémen et les rebelles Houthis soutenus par l'Iran à Amman, la capitale de la Jordanie. 

Xinhua/VNA/CVN 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Centre de l’information et de la bibliothèque Luong Dinh Cua

Le tourisme vietnamien se lance dans l’accueil virtuel "Bonjour, bienvenue à l’hôtel A. Je suis votre réceptionniste virtuelle Aimesoft. En quoi puis-je vous aider ?". Voici le surprenant message que les touristes pourront bientôt entendre dès leur arrivée dans les hôtels munis de la technologie AimeHotel. Une intelligence artificielle présentée pour la première fois au Vietnam.