17/08/2020 16:30
D’ici 2021, les envois de fonds étrangers seront toujours affectés par la pandémie de COVID-19. La relance est prévue en 2022, selon le Docteur Nguyên Tri Hiêu, expert en finance bancaire.
>>Le dollar américain stable face à l'euro, la livre monte
>>La Banque d'État du Vietnam abaisse à nouveau ses taux d'intérêt
>>Les banques s’allient avec les entreprises pour les aider à traverser la tempête de COVID-19

Comparativement à 2019, le Vietnam pourrait perdre jusqu’à 10, 15 voire 17% dans le pire des cas de ses envois de fonds étrangers en 2020 envoyés par les Vietnamiens résidant à l'étranger (Viêt kiêu) en raison de la pandémie de COVID-19, a prévu le Docteur Cân Van Luc, économiste en chef de la Banque de développement et d’investissement du Vietnam (BIDV). Concrètement, la perte pourrait s’élever à environ 2,5 milliards d'USD, calculés sur la base des 16,7 milliards d'USD recueilli par le pays en 2019.
 
Sur les 7 premiers mois de 2020, le volume de devises étrangères transférées par les Viêt kiêu dans la mégapole du Sud a été estimé à 3 milliards d'USD.

Au cours des sept premiers mois de 2020, selon la filiale de la Banque d’État à Hô Chi Minh-Ville, le volume de devises étrangères transférées par les Viêt kiêu dans la mégapole du Sud a été estimé à 3 milliards d'USD, soit une baisse de 1,2% en glissement annuel. La somme a connu un recul considérable au cours des deux premiers trimestres et continuera de chuter le reste de l'année en raison des impacts du COVID-19 dans le monde, notamment avec des risques d’accroissement du chômage dans les pays expéditeurs et le ralentissement globale des activités commerciales. Selon les estimations des agences de transfert d’argent, la plus forte baisse des envois de fonds étrangers est observée en premier lieu dans les marchés traditionnels d’exportation de la main-d’œuvre vietnamienne : au Japon, à Taïwan (Chine) et en Corée du Sud ; et en deuxième lieu dans les pays où réside une importante diaspora vietnamienne : les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie, etc.

Dans son rapport sur l'impact du COVID-19 sur les migrations internationales, les transferts de fonds et les ménages bénéficiaires dans les pays en développement en Asie, la Banque asiatique de développement (BAD) a déclaré que la récession économique mondiale causée par le COVID-19 menaçait la sécurité de l'emploi et le bien-être de plus de 91 millions de migrants venus de la région Asie-Pacifique. Le total des envois de fonds vers l'Asie devrait baisser de 31,4 milliards à 54,3 milliards d'USD en 2020, soit de 11,5% à 19,8% en glissement annuel. La Banque mondiale a également prévu que le volume d'envois de fonds de toutes les diasporas en 2020 diminuerait globalement d'environ 20% et de 13% en Asie de l'Est et Pacifique.

La diaspora vietnamienne parmi
les plus généreuses avec son pays d’origine
 
Avec près de 112 milliards de dollars reçus ces 10 dernières années, le Vietnam est l'un des 10 pays recevant le plus d’argent de sa diaspora, contribuant de manière importante à stabiliser la balance des paiements et à développer l’économie nationale. La communauté vietnamienne à l’étranger compte actuellement 4,5 millions de personnes réparties dans 110 pays et territoires du monde, dont 80% dans des pays développés. Les États-Unis à eux seuls concentrent 2,2 millions de Viêt kiêu.

Les hommes d'affaires, intellectuels, scientifiques, en particulier les jeunes renforcent les liens et s’orientent toujours vers la Patrie. Les activités des Viêt kiêu sont de plus en plus dynamiques, apportant des contributions concrètes au développement national, s’adaptant aux tendances du développement mondial en fondant des startups créatives et en travaillant dans les domaines de la révolution industrielle 4.0, de l’agriculture de haute technologie, et dans la construction de marques nationales.
 
Actuellement, près de 3.000 entreprises vietnamiennes des États-Unis, du Canada, de l'Australie, de la Russie, de la France, de la République tchèque et des Pays-Bas exercent des activités dans 50 des 63 localités du pays, avec un capital d'apport et un capital enregistré de 4 milliards de dollars, notamment dans les domaines du tourisme, du commerce, de l'immobilier, des produits d’exportation, de l’aquaculture, etc. Les envois de fonds des Viêt kiêu vers leur pays d’origine ont toujours maintenu une augmentation annuelle d'environ 10 à 15%.

À ce jour, environ 500 associations vietnamiennes à travers le monde ont réalisé de nombreuses innovations en termes d’activités orientées vers la Patrie. Chaque année, environ 400 à 500 experts et intellectuels vietnamiens de l'étranger participent au Vietnam à des activités scientifiques et technologiques. La participation d’experts vietnamiens résidant à l'étranger, de France, du Japon, des États-Unis et de Singapour, au Groupe consultatif économique du Premier ministre a encouragé les intellectuels vietnamiens d'outre-mer à contribuer davantage à la construction de la Nation. En 10 ans, environ un million de Viêt kiêu sont revenus au pays chaque année pour rendre visite à leurs proches ou étudier les opportunités d'investissement... Ils ont investi dans de nombreuses localités et ont participé à d’innombrables activités caritatives et humanitaires dont l'aide aux victimes de catastrophes naturelles et de l'agent orange, aux enfants pauvres et à la construction de ponts et de routes...
 
Texte et photo : Thê Linh/CVN


Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Ambiance "électropicale" dédiée aux jeunes francophones

Le nombre de touristes étrangers au Vietnam diminue de 76,6% en onze mois Le nombre d'arrivées internationales au Vietnam en novembre a connu une augmentation de 19,6% par rapport à octobre mais a baissé de 99% en variation annuelle.