10/08/2017 14:49
>>Zika : défaut congénital des enfants chez 5% des femmes infectées
>>En Guadeloupe : bilan de la gestion de l'épidémie de Zika en demi-teinte

Le moustique commun ou Culex pipiens est lui aussi capable de transmettre le virus du Zika, selon une étude publiée mercredi 9 août par des chercheurs brésiliens. On pensait jusqu'ici qu'il ne pouvait être transmis que par l'Aedes aegypti, une espèce moins connue qui est également vecteur de la dengue et du chikungunya. Des scientifiques de la Fondation Oswald-Cruz (Fiocruz) dans l'État de Pernambouc (nord-est) ont en effet découvert que le virus pouvait atteindre la glande salivaire de l'insecte, "ce qui indique que le Culex pipiens serait l'un des moustiques vecteurs du virus de Zika", a rapporté l'Agência Brasil, agence d'information du gouvernement brésilien. Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue scientifique "Emerging microbes and infections" du groupe Nature. Fiocruz a déclaré qu'il allait désormais étudier les caractéristiques physiologiques et comportementales du Culex pipiens dans son environnement naturel "afin de comprendre le rôle et l'importance de cette espèce dans la transmission du virus Zika". Bien que ce virus ne soit pas mortel chez les humains, il est associé à de graves anomalies congénitales du fœtus, provoquées souvent par des piqûres de moustique pendant une grossesse. Le virus du Zika peut provoquer des microcéphalies chez le fœtus et des invalidités telles que le syndrome de Guillain-Barré chez les adultes piqués par des moustiques.

Xinhua/VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Bravo aux lauréats du concours «Jeunes Reporters Francophones»

Bientôt la Semaine verte du tourisme et du patrimoine à Hanoï La deuxième édition de la Semaine verte du tourisme et du patrimoine - l’endroit de rencontre des hommes et de la nature se déroulera du 21 au 23 novembre dans le centre de la culture et des arts du Vietnam (N°2, rue Hoa Lu) à Hanoï.