31/01/2021 14:20
En arrivant dans la commune de Quang Phu Câu (en banlieue de Hanoï) lors d'une journée hivernale ensoleillée de fin d’année, on est envouté par l'atmosphère animée des fabricants d'encens parfumés. Pratiquement tout le monde est occupé à préparer les ventes du Têt 2021 (Année du buffle).

>>Les marchandises pour le Têt sont prêtes
>>Quand les produits du Têt se vendent en ligne

Des bâtonnets d’encens séchant sur la route d’entrée de la commune de Quang Phu Câu.


Le village de métier des encens traditionnels de Quang Phu Câu est situé dans la commune éponyme, dans le district de Ung Hoà, à 30 km du centre-ville de Hanoï.

Autrefois, la fabrication d'encens n’était qu’un travail d’appoint pour les villageois. Les gens ne le faisaient que pendant le temps libre que laissaient les travaux agricoles. Par la suite, cette occupation est devenue un métier à part entière, créant un revenu stable et offrant des emplois à des milliers de foyers de la localité.

La commune de Quang Phu Câu compte six hameaux, dont cinq sont spécialisés dans la fabrication d'encens. Le hameau de Xà Câu est par exemple célèbre pour sa fabrication d'encens noirs.

"Notre encens noir a reçu le certificat de reconnaissance de produit de village de métier traditionnel depuis 2003. Dans l'esprit de préserver l'identité traditionnelle du village artisanal, nous, moi et les autres habitants du hameau, avons créé une coopérative de production d'encens traditionnels, en particulier de production d'encens noirs", explique Nguyên Tiên Thi, directeur de la Coopérative de la fabrication d’encens de Xà Câu.

La fabrication d’encens comprend de nombreuses étapes différentes.


Les nombreuses étapes
de la fabrication de l’encens


Le matériau utilisé pour fabriquer ces encens est le Bambusa nutans, une variété de bambou. Chaque jour, la commune de Quang Phu Câu consomme environ 200 tonnes de cette plante tropicale cultivée à Lang Son, Bac Kan, Thai Nguyên (Nord) et Thanh Hoa (Centre).

Le travail commence avec le taillage de l’écorce de Bambusa nutans. L’écorce est découpée en morceaux puis mise à sécher avant d’être placée dans une machine à découper pour produire des bâtonnets ronds. Pour finir, ces bâtonnets seront triés et ceux de meilleure qualité seront teints puis de nouveau mis à sécher.

Les fabricants de Quang Phu Câu choisissent le moment où le soleil est haut dans le ciel pour faire sécher les encens après la teinture.

Les fabricants choisissent le moment où le soleil est haut dans le ciel pour faire sécher les encens après la teinture. C'est aussi le moment où le paysage à Quang Phu Câu est plus beau, lorsque toutes les routes sont couvertes de la couleur rouge des différentes sortes d'encens.

Les artisans de Quang Phu Câu respectent scrupuleusement ces étapes de fabrication qui font tout l’art d’un objet faisant le lien avec le monde des esprits. 

"Les bâtonnets d’encens sont brûlés notamment au premier et au 15e jour du mois lunaire, lors des jours fériés et au Têt traditionnel. Nous produisons de l'encens toute l'année mais à partir du 8e mois lunaire, la production augmente fortement", souligne Nguyên Tiên Thi.

Actuellement, l’encens de Quang Phu Câu est non seulement distribué dans l’ensemble du pays mais également expédié à l’étranger vers l'Inde, la Chine ou la Malaisie.

Ce village contribue donc, grâce au parfum de ces bâtonnets d'encens, à l’atmosphère douce et solennelle des maisons et lieux de culte vietnamiens (temples, pagodes…).


Texte et photos : Quê Anh/CVN








 

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Les pousses de bambou contribuent au refus de la pauvreté

Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang coopèrent dans le tourisme Trois provinces de Quang Ninh, Hai Duong et Bac Giang (Nord) s’engagent à accélérer leur coopération interprovinciale pour développer le tourisme, en particulier le tourisme spirituel avec comme principal atout : le complexe paysager de Yên Tu.