09/06/2019 08:00
Il n’est pas exagéré d’affirmer que le marché nocturne, tenu tous les week-ends dans le Vieux quartier de Hanoï, s’offre comme un documentaire riche et vivant de la capitale millénaire.
>>Hanoï «by night» dans ses rues piétonnières
>>Hôi An «by night»

Dégustation de la gastronomie dans la rue Ta Hiên, à Hanoï. Photo: CTV/CVN

Pour les noctambules, flâner en fin de semaine dans le Vieux quartier est un délice. La soirée donne à ses anciennes rues un "je-ne-sais-quoi" de charmant et coloré. Un espace purement hanoïen où tout le monde, locaux comme étrangers, peut faire l’expérience de la vie culturelle traditionnelle de la ville, découvrir sa beauté unique et s’adonner à sa gastronomie originale.

Les trente-six rues des corporations de jadis, le Vieux quartier de Hanoï et ses maisons anciennes sont vus comme le cœur de la capitale, témoins immuables d’un passé riche en histoire. Depuis l’ouverture du marché nocturne, il y a une dizaine d’années, le quartier est devenu une des destinations préférées des habitants locaux comme des visiteurs étrangers. 

Une foire gastronomique

Le marché se tient tous les vendredis, samedis et dimanches soirs le long des vieilles rues, allant du lac Hoàn Kiêm (lac de l’Épée restituée) jusqu’au marché de Dông Xuân, en passant par les rues longitudinales de Hàng Ngang, Hàng Dào, Hàng Duong et de nombreuses rues transversales. L’endroit se transforme alors en toile d’axes piétonniers.

Faisons donc un tour dans cet espace festif pour mieux comprendre la vie de Hanoï ressentir son pouls et découvrir sa culture ô combien charmante à travers ses scènes folkloriques, sans oublier sa gastronomie diversifiée.

Il n’est pas faux d’affirmer qu’une promenade de nuit dans ces rues anciennes laissera une impression durable aux visiteurs. Au fur et à mesure que l’on s’y engage, on peut y contempler des vieux toits aux tuiles rouges ou des murs moussus. On peut également y jouir de l’ambiance agréable et des spectacles de rue trépidants. Tout le long et au milieu des rues sont installés, le temps de la soirée, de nombreux stands regorgeant de souvenirs, de vêtements divers, d’articles de décoration intérieure ou de consommation courante. Qu’il est plaisant de musarder, de s’arrêter devant tel ou tel échoppe, de faire du lèche-vitrine, de marchander un peu ou d’échanger des mots avec les vendeurs souriants… 

"Ma famille a loué un stand dans le quartier dès l’ouverture du marché nocturne. La sécurité ici est bien assurée. Et puis, dans l’ensemble, les prix des marchandises sont d’ores et déjà fixés, ils n’oscillent pas vraiment, ainsi pas de mauvaises surprises pour les clients", confie Triêu Hoàng Tuân, patron d’un stand de mode dans la rue Hàng Dào. Et de plaisanter: "Plus la chaussée est étroite, plus l’atmosphère est animée, paraît-il. Parfois on doit se bousculer, mais personne ne s’énerve". 

Vu An, professeur de linguistique à l’Université de Hanoï, raconte: "J’emmène souvent mes amis étrangers au marché nocturne. Ils sont tous fascinés par l’ambiance spéciale du coin. Particulièrement par les objets d’art issus des villages de métier comme les laques, les brocatelles, les peignes en corne de buffle ou les libellules en bambou, notamment…".

Un espace de divertissement

Le Vieux quartier de Hanoï "by night" est une destination incontounable des touristes.
Photo : CTV/CVN

Une fois le tour des stands effectué, il est temps de s’asseoir et de casser la croûte. On déambule ici et là de gargote à gargote, souvent installées à même le trottoir. S’offrent alors d’innombrables plats  habituellement consommés par les Hanoïens tels que le pho bò (soupe de nouille au bœuf), le bún cha (nouille à la viande de porc grillée), le miên gà (vermicelle au poulet), le nem rán, le nem cuôn (rouleau de printemps), le bánh gôi (crêpe à la viande), le bánh bao (tourte à la viande), le nôm bò khô (salade de papaye à la viande de bœuf séchée), le xôi (riz gluant cuit à la vapeur), le chè (compotes sucrées), les crèmes glacées… Les gourmets ont l’embarras du choix!

À la mode de la "street food" hanoïenne, tout le monde se contente de s’assoir coude-à-coude sur de simples tabourets. L’important est d’être à l’aise pour pouvoir déguster le contenu de son assiette! Dernier point mais non des moindres, ici, tout est servi à prix modique. 

Le marché nocturne du Vieux quartier de Hanoï se distingue aussi par ses activités culturelles et artistiques originales. Sur les trottoirs de certains carrefours, se trouvent des scènes improvisées, où se produisent notamment des comédiens - professionnels ou amateurs - généralement vêtus de costumes traditionnels. Entourant la scène, les spectateurs peuvent ainsi profiter des airs folkloriques de chèo (théâtre populaire), de ca trù (chant des courtisanes) de hat xâm (chant des aveugles d’antan), entre autres…

À d’autres carrefours, l’atmos-phère est aussi effervescente mais l’ambiance quelque peu différente. En effet, prennent place également des représen-tations données par des groupes dits de "musique de rue" (regroupant généralement de jeunes chanteurs et musiciens amateurs). "C’est vraiment un endroit de divertissement convivial et chaleureux", s’enthousiasme un visiteur italien. 

Les artistes tirant le portrait des badauds représentent aussi une caractéristique typique du marché nocturne. Assis sur un tabouret, crayon en main, le portraitiste observe attentivement le visage de son client qui lui fait face et trace ensuite frénétiquement des traits sur un grand papier blanc épinglé sur son chevalet. Un quart d’heure plus tard et le client curieux se réjouit enfin de recevoir son croquis. "C’est magnifique! De plus, c’est vraiment peu cher pour le travail que cela nécessite!", confie un étudiant de l’Université de Hanoï.  

Pour les amoureux de Hanoï, le lac de l’Épée restituée est vraisemblablement le plus romantique à la tombée de la nuit. La tour de la Tortue au milieu des eaux, le pont rouge et courbé de Thê Huc, le temple de Ngoc Son… Autant d’images fantasmagoriques se dessinant fièrement sur fond de lumières multicolores scintillantes dans le cœur de la soirée.

Un ensemble qui forme une zone socioculturelle des plus envoûtantes. Un espace original et unique qui évoque l’image de Hanoï d’antan. À ne manquer sous aucun prétexte!
Nghia Dàn/CVN 
 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France conjugue ses efforts avec le Vietnam dans la protection de l’environnement

Les localités vietnamiennes promeuvent leur image au Royaume-Uni Les provinces de Yên Bai, Lang Son au Nord et de Dak Lak sur les hauts plateaux du Centre ont promu leurs potentialités économiques et touristiques au monde d’affaires de la ville de Manchester et de ses environs du Nord du Royaume-Uni, lors d’une conférence tenue mardi 25 juin.