15/03/2019 11:48
Le Vietnam s'est fixé comme objectif d’exporter pour 2,4 milliards de dollars de pangasius en 2019.

>>Bond de 43% des exportations de poissons tra vers l’ASEAN
>>La production de pangasius sous la pression de l’offre
>>Environ 6,35 milliards de dollars à l’exportation des produits aquatiques
 

La filière de pangasius a enregistré une croissance impressionnante en termes du chiffre d’affaires à l’export. Photo: VNA/CVN


Pour atteindre cet objectif, le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong, a demandé aux entreprises liées à ce secteur de continuer à enchaîner toutes les étapes de la chaîne de valeur pour relier la production à la consommation et fournir des informations aux entreprises, afin d’établir des plans de production appropriés, limiter le risque de déséquilibre entre l’offre et la demande.

Selon lui, les entreprises devraient appliquer rapidement les acquis de la révolution scientifique et technique, en particulier de l’industrie 4.0 afin d’améliorer la compétitivité et d'augmenter la valeur des produits.

En outre, les localités et les entreprises devraient continuer à mettre l'accent sur la mise en œuvre de solutions visant à améliorer la qualité des alevins de pangasius car ils jouent un rôle décisif dans la garantie de l’efficacité de la production.

Selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural, en 2018, la filière de pangasius a enregistré une croissance impressionnante en termes du chiffre d’affaires à l’export, passant de 1,78 milliard de dollars en 2017 à 2,26 milliards de dollars en 2018, contre 1,9-2 milliards fixés par le secteur de l'aquaculture, soit une croissance de 26,5% en glissement annuel.


VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
La France aide Lilama 2 pour la formation professionnelle

La route aux kouffas de Quang Nam en pleine rénovation Depuis quelques jours, c'est l'euphorie au Centre de la culture et des sports de la commune de Tam Thanh, ville de Tam Ky, province centrale de Quang Nam. Artistes, peintres et villageois très attachés à ces embarcations atypiques, se consacrent à la restauration de la route artistique aux kouffas.