21/08/2020 17:49
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a publié un plan de mise en œuvre d'un protocole d'accord sur le développement et la connexion des infrastructures pour le commerce frontalier entre le Vietnam et le Cambodge.
>>Le commerce à la frontière vietnamo-cambodgienne reste stable 
>>Inauguration d’un marché frontalier Vietnam - Cambodge

La porte-frontière de Môc Bài dans la province de Tây Ninh (Sud).
Photo : VNA/CVN

La mise en œuvre a commencé mercredi 19 août et durera jusqu'en octobre 2022. Si le protocole d'accord est prolongé, le plan continuera à être exécuté pendant trois ans supplémentaires.

Selon le plan, les ministères, les secteurs et les localités concernés sont prêts à organiser une campagne de communication pour sensibiliser sur le contenu du protocole d'accord ; développer l'infrastructure commerciale frontalière entre le Vietnam et le Cambodge ; promouvoir le commerce avec le Cambodge ; et partager des informations et organiser des cours de formation ; entre autres.

Dans les deux années 2021 et 2022, ils réaliseront des enquêtes pour la construction d'au moins un marché frontalier ; mener des activités pour encourager les hommes d'affaires vietnamiens et cambodgiens à investir dans les infrastructures pour le commerce frontalier ; multiplier les événements liés à la promotion du commerce et des investissements ; et aider les entreprises à introduire et à distribuer des marchandises sur les marchés frontaliers, les centres commerciaux et les foires commerciales.

Le Vietnam et le Cambodge partagent une frontière terrestre de près de 1.137 km, passant par dix provinces vietnamiennes de Kon Tum, Gia Lai, Dak Lak, Dak Nông (hauts plateaux du Centre), Binh Phuoc, Tây Ninh, Long An, Dông Thap, An Giang, Kiên Giang (Sud) et neuf provinces cambodgiens de Rattanakiri, Mondulkiri, Kratie, Tbong Khmum, Svay Rieng, Prey Veng, Kandal, Takeo et Kampot.
VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Gâteau phu thê, une friandise rustique irrésistible

La Dans un contexte de déplacements limités et de sentiment d’insécurité, les mini-voyages à proximité du domicile sont en plein essor dans le monde entier y compris au Vietnam.