28/07/2020 07:58
Après plus de cinq décennies d’évolution, l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est est devenue une communauté dynamique et puissante. Depuis son adhésion à ce bloc en 1995, le Vietnam a apporté des contributions notables à son développement.

>>Exportations vers l’ASEAN : les entreprises appelées à être plus dynamiques
>>Empreinte du Vietnam au sein de l’ASEAN

Le 36e Sommet de l’ASEAN a eu lieu le 26 juin 2020 sous forme de visioconférence.
Photo : Thông Nhât/VNA/CVN

L’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) a été créée le 8 août 1967 à Bangkok avec cinq premiers membres : Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour et Thaïlande. Elle a progressivement évolué vers une organisation de coopération globale et étroite, comprenant dix pays : Indonésie, Malaisie, Philippines, Singapour, Thaïlande, Brunei, Vietnam, Laos, Myanmar et Cambodge.

D’une population d’environ 260 millions d’habitants lors des premiers jours de sa création, cette association est aujourd’hui la maison commune de plus de 630 millions de personnes.

Paix, stabilité et développement

Malgré les différences en termes de religions, de niveaux de développement, d’infrastructures, de technologies de l’information, les dix membres ont décidé de coopérer  dans tous les domaines. Les grandes réalisations de l’ASEAN au cours des cinq dernières décennies témoignent de la mise en œuvre efficace des mécanismes de coopération au sein de l’Association par le biais de traités, forums, conférences, projets, programmes de développement, de l’édification de la zone de libre-échange et encore des activités culturelles et sportives régionales.

Les dirigeants aséaniens ont pas à pas élaboré et appliqué ces mécanismes de coopération pour atteindre les objectifs de développement économique, culturel, éducatif et social des pays membres, et faire de l’Asie du Sud-Est une région de paix et de stabilité, développée aussi bien sur le plan socio-économique que culturel.

Sur le plan de la sécurité politique, ces dernières décennies, l’ordre régional a été assez stable grâce aux mécanismes de coopération en matière de sécurité et de dialogue, aux principes de respect de l’indépendance, de la souveraineté et de l’intégrité territoriales de toutes les nations, de non-ingérence dans les affaires intérieures d’autrui et de règlement pacifique des différends. 

Sur le plan économique, après plus de cinq décennies, l’ASEAN s’est fortement développée pour devenir la 5e région économique au monde, avec une croissance dynamique, un PIB d’environ 3.000 milliards d’USD, contre 30 milliards à sa création.

Elle a signé six accords de libre-échange avec des partenaires commerciaux de premier rang. Selon les prévisions, l’ASEAN  deviendra la 4e plus grande économie du monde d’ici 2050. Les conditions de vie des populations s’améliorent également avec un revenu moyen par  habitant de 4.700 USD contre 130 à sa fondation.

Les activités de coopération dans le domaine socio-culturel contribuent à renforcer la compréhension et la solidarité entre les peuples des pays d’Asie du Sud-Est ainsi qu’avec les autres pays du monde. Grâce aux activités d’échanges sportifs, culturels et éducatifs, la prise de conscience communautaire des pays se renforce. Les droits de l’homme et les libertés fondamentales sont promus et protégés. 

La création de la Communauté de l’ASEAN, le 31 décembre 2015, est un jalon important dans le processus de développement du bloc régional. Elle repose sur trois piliers : économie, politique-sécurité et culture-société. Cette étape centrale porte la coopération au sein de la région à un nouveau niveau et permet l’édification d’une communauté de plus de 630 millions de personnes, vivant dans un environnement de paix, d’amitié et d’union.

Photo de famille des hauts officiels des pays de l’ASEAN lors d’une réunion tenue le 16 janvier 2020 dans la ville de Nha Trang, province de Khanh Hoà  (Centre).
Photo : VNA/CVN

À côté des intérêts en faveur  des pays membres, le développement et la coopération solide de cette organisation contribuent grandement aux progrès sur le plan international. Plus précisément, l’ASEAN joue un rôle clé dans la promotion de la coopération et de la liaison en Asie de l’Est, en particulier en termes d’économie et de commerce. Elle est devenue un partenaire important de nombreux pays et organisations régionales et internationales.

Les partenaires attachent de l’importance au renforcement des relations de coopération intégrale à la fois multilatérale et bilatérale avec le bloc régional. Ce dernier affirme son rôle majeur dans l’identification des priorités, ordres du jour et orientations de développement des processus de coopération. En même temps, il montre son rôle de chef de file dans la conciliation des différents intérêts des pays, conformément à leurs caractéristiques, priorités et intérêts.

Contributions importantes du Vietnam

Le 28 juillet 1995, le Vietnam a officiellement été admis à l’ASEAN, devenant son 7e membre. Cette étape importante a marqué le processus d’intégration régionale, de coopération et de liaison de la région. En tant que membre ayant la 3e plus grande population et la 4e plus importante superficie de la région auxquelles s’ajoute une position géostratégique et économique centrale en Asie du Sud-Est, le Vietnam a un rôle notable au sein de l’organisation.

Après 25 ans dans l’Association, même avec un niveau de développement à l’origine loin de celui de nombreux pays, le Vietnam a toujours fait preuve de bonne volonté et d’efforts, d’enthousiasme et d’un grand sens des responsabilités, et a contribué aux réalisations globales du bloc. Immédiatement après l’avoir rejoint, le Vietnam a activement promu l’admission du Laos, du Myanmar et du Cambodge, pour finaliser l’idée d’une ASEAN englobant les dix pays d’Asie du Sud-Est et créer une nouvelle transformation qualitative. 

Le pays joue aussi un rôle central dans la détermination des objectifs, orientations de développement et l’élaboration des principales politiques de l’organisation  telles que "Vision 2020", "Charte et Feuille de route de l’édification de la Communauté de l’ASEAN 2015", et de nombreux autres accords principaux dont la connexion et la réduction des écarts de développement. Il a également participé activement à l’élaboration de la Vision communautaire ASEAN 2025, dans le but d’approfondir la connectivité et de jouer un rôle plus important dans la région.

Selon le vice-ministre des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung, le Vietnam est toujours le pays de l’ASEAN avec le taux d’application des plans globaux sur l’édification de la communauté le plus élevé. Ceci illustre au mieux la participation active du pays. Il a aussi bien assumé ses responsabilités de pays membre en organisant avec succès de nombreuses conférences. Parmi elles, le 6e Sommet de l’ASEAN à Hanoï, en décembre 1998, avec pour résultat important le Programme d’action de Hanoï, contribuant à orienter le  développement de l’Association et à surmonter la crise finan-cière régionale de l’époque.

Par la suite, les ministères, les branches concernées, ainsi que l’Assemblée nationale et les organisations populaires ont également contribué à la réussite de l’organisation de nombreuses conférences et activités importantes à divers niveaux et domaines.

Le Vietnam a remis une aide financière de 50.000 USD au Myanmar pour faire face au COVID-19, le 10 avril 2020.
Photo : Duong Giang/VNA/CVN

En particulier, le Vietnam a rempli avec succès la présidence de l’ASEAN 2010, contribuant à promouvoir la "culture de mise en œuvre" et concrétiser une étape importante dans l’objectif de former la Communauté de l’ASEAN en 2015 ainsi que d’élever son rôle.

Ces dernières années, le Vietnam a également réussi à coordonner des relations de partenariat cruciales avec la Chine, l’Union européenne et l’Inde, entre autres. Il a obtenu de nombreux résultats en tant que pays coordinateur des relations ASEAN - Japon pour la période 2018-2021, coopéré avec la Thaïlande et les pays membres pour atteindre les objectifs prioritaires fixés pour l’année 2019.

Dans le même temps, le Vietnam continue à concentrer ses ressources sur la mise en œuvre des plans d’édification de la communauté aséanienne sur les trois piliers, participe activement et renforce les liens économiques internes, en particulier dans les domaines des services et investissements, par l’achèvement des négociations sur l’accord sur le commerce des services. S’y ajoutent l’élaboration d’une feuille de route pour la suppression des barrières non- tarifaires et la promotion des négociations du Partenariat économique régional global.

Cohésion et adaptation proactive

L’année 2020 marque une étape capitale, puisque le Vietnam assume la présidence tournante du bloc régional. Cet événement est d’autant plus spécial que le monde en général et la région en particulier sont confrontés depuis le début de l’année à la difficile lutte contre la pandémie de COVID-19.

Le Vietnam a mené depuis 2019 les préparatifs de son année de présidence alors que le monde ne connaissait pas le COVID-19. Les préparatifs ont été donc bouleversés dès l’apparition de l’épidémie. Pourtant, le pays a rapidement privilégié la lutte contre cette pandémie dans l’agenda de travail 2020, ce qui a été grandement salué par tous les membres.

Remise de 30.000 masques médicaux du Vietnam au Laos pour combattre le coronavirus, le 12 avril 2020.
Photo : VNA/CVN 

En tant que président de l’Association et dans l’esprit du thème de l’ASEAN 2020 de "Cohésif et Réactif", le Vietnam a été actif, dirigeant et a coordonné les efforts conjoints, en coopérant avec des partenaires, afin de contrôler et prévenir au mieux la propagation de la pandémie et minimiser ses impacts socio-économiques.

Plus précisément, le pays a coopéré avec d’autres membres de l’organisation pour publier la Déclaration du président de l’ASEAN. Ce dernier a souligné les efforts conjoints du bloc pour répondre et atténuer les impacts du COVID-19. Le Vietnam a organisé des sommets spéciaux de l’ASEAN et de l’ASEAN+3 sur la réponse à la lutte contre la pandémie. Il a aussi organisé deux visioconférences du Groupe de travail intersectoriel du Conseil de coordination de l’ASEAN pour discuter des mesures de prévention et de lutte contre la pandémie. Ces initiatives montrent la flexibilité et la pertinence du Vietnam pour aider les pays de la région à réagir à temps au coronavirus.

En tant que président de l’ASEAN 2020, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a dirigé le 26 juin le 36e Sommet de l’Association sous forme de visioconférence. Il s’agit du premier sommet officiel de l’Année de présidence de l’ASEAN 2020. Les dirigeants ont mis l’accent sur le renforcement de la solidarité, de la coopération, de l’union, de l’intégration économique, de la capacité d’adaptation proactive pour tirer efficacement parti des opportunités et relever les défis. Ils ont estimé les efforts conjoints pour faire face à la pandémie. Ils ont également réaffirmé l’importance de maintenir une structure régionale ouverte, transparente, fondée sur des règles et centrée sur l’ASEAN. Ils ont aussi convenu de continuer à promouvoir la cohésion entre les mécanismes de coopération dirigés par l’Association.

En ce qui concerne l’édification de la Communauté aséanienne, les dirigeants se sont engagés à mettre en œuvre la Vision communautaire ASEAN 2025, pour s’orienter vers une communauté unie, centrée sur les peuples et basée sur le droit. Ils ont affirmé l’engagement de maintenir et promouvoir la paix, la sécurité et la stabilité dans la région. Le bloc doit concentrer ses efforts sur la lutte contre l’épidémie de COVID-19, sans oublier de déployer les plans et initiatives définis en début d’année.

Selon le vice-ministre vietnamien des Affaires étrangères Nguyên Quôc Dung, d’ici la fin d’année, l’Association devrait ainsi avoir comme double mission d’endiguer l’épidémie et soutenir la relance socio-économique, afin d’atteindre les objectifs fixés concernant le renforcement de la Communauté de l’ASEAN et développer sa coopération avec d’autres pays.

Huong Linh/CVN






 
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Will Phap, le vlogger français à Hanoï

De nombreuses localités vietnamiennes honorées Hanoï, Hô Chi Minh-Ville, Dà Nang, Phu Quôc et Hôi An figurent dans des classements de Travelers' Choice Adwards 2020 de TripAdvisor, le plus grand site de voyage au monde.