02/06/2020 16:59
La qualité de l’investissement direct étranger et la création de connexions entre ce secteur et celui public ont été deux contenus abordés par Era Dabla-Norris, cheffe du Fonds monétaire international en charge des questions vietnamiennes, lors d’un échange de Washington DC avec un correspondant du journal Dâu Tu (Investissement).
>>Le Vietnam se positionne comme une destination de choix pour investisseurs
>>COVID-19 : continuer d’attirer les investisseurs étrangers

Une vue panoramique de la zone industrielle de Long Hâu 1, district de Cân Giuôc dans la province de Long An (Sud). Photo : VNA/CVN

La cheffe du Fonds monétaire international (FMI) en charge des questions vietnamiennes, Era Dabla-Norris, a tenu en haute estime la décision du Premier ministre Nguyên Xuân Phuc de mettre en place un groupe de travail spécial sur l'attraction des investissements directs étrangers (IDE) pour accueillir la vague de déplacement de la production au Vietnam après le COVID-19. Cela montre que le gouvernement vietnamien comprend l'importance et les contributions de l'IDE à l’augmentation de la productivité et de la croissance économique.

"Les efforts visant à améliorer le cadre juridique concernant l'attraction des IDE sont louables et peuvent aider le Vietnam à attirer les IDE de meilleure qualité dans un proche avenir", a souligné Era Dabla-Norris.

Le COVID-19 affecte grandement le flux des IDE au Vietnam, mais le pays est toujours considéré comme un "bon terreau" pour attirer des IDE de haute qualité après la pandémie.

Selon les experts du FMI, de nombreuses grandes sociétés internationales recherchent des opportunités d'investissement pour diversifier leurs chaînes d'approvisionnement et limiter leur dépendance au marché chinois. Le Vietnam est devenu l'un des candidats les plus brillants pour accueillir ce flux de capitaux grâce à son succès dans la lutte contre le coronavirus.

Perspectives positives post-COVID-19

En outre, les perspectives positives de l'économie vietnamienne après sa réouverture, la taille de sa population et le nombre croissant de personnes de la classe moyenne sont également des facteurs favorables pour attirer les investissements.

Le Vietnam devient une destination de choix pour de nombreux investisseurs étrangers. Photo : Pham Kiên/VNA/CVN

D'après Era Dabla-Norris, pour maintenir une forte croissance économique à moyen terme, le Vietnam devait résoudre la question d’augmenter la productivité.

Trent Davies, directeur de la division de conseil en affaires internationales du réseau multinational de conseil en investissement Dezan Shira & Associates, a indiqué que l'indice de la compétitivité provinciale (PCI) s'améliorait chaque année. Ceci est un élément attirant les investisseurs étrangers.

Il a déclaré que les entreprises d’IDE reconnaissaient les efforts du Vietnam pour améliorer le processus de création d’une entreprise. Environ 92% des entreprises interrogées ont déclaré disposer de tous les documents nécessaires pour créer une entreprise dans un délai de trois mois, tandis que 56% ont confirmé l'enregistrement de leurs activités dans un mois.

La plupart de ces investisseurs venus des pays d'Asie, dont la République de Corée, le Japon et Taïwan (Chine), se concentrent sur des domaines de la fabrication de métaux, de caoutchouc, de plastique, d'ordinateurs et de produits électroniques, tandis que moins de 1% des entreprises étrangères investissent dans l'agriculture et les mines.

Pritesh Samuel, expert de Dezan Shira & Associates, a déclaré que le Vietnam avait une grande attractivité pour les entreprises étrangères qui souhaitent élargir ou sélectionner d'autres zones en dehors de la Chine pour la production d'articles de plus grande valeur.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’originalité de la course de chevaux de Bac Hà à Lào Cai