15/05/2018 16:01
Le Vietnam a mis en œuvre neuf recommandations relatives à la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) de la Commission européenne (CE) afin d'assurer une pêche responsable et durable, a déclaré le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong.
>>Pêche INN: comment le Vietnam a traduit ses engagements en actions
>>Carton jaune: réunion préparatoire pour la séance de travail avec la CE

Le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, Nguyên Xuân Cuong. Photo: VNA/CVN
Le ministre Nguyên Xuân Cuong a donné cette information lors d'une séance de travail avec des représentants du Département général de la pêche, le 14 mai à Hanoï, qui a permis de passer en revue les avancées du pays dans le traitement de l'avertissement en forme de "carton jaune" de la CE au Vietnam et de se préparer à une tournée de travail d'une délégation de la Direction générale des affaires maritimes et de la pêche de la CE, qui commence le 15 mai, pour inspecter et mesurer les efforts du Vietnam en la matière.

Le contenu mentionné dans les recommandations a été inclus dans la loi amendée sur la pêche approuvée déjà par l'Assemblée nationale, a ajouté Nguyên Xuân Cuong, soulignant que c'est un grand pas que le Vietnam a fait jusqu'à présent pour développer une industrie de la pêche durable et responsable, et améliorer les revenus de ses pêcheurs, a-t-il souligné.

Il a affirmé que le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et ses organes travailleront avec la délégation de l’Union européenne (UE) dans un esprit de responsabilité, de transparence et d’ouverture, en se concentrant sur la clarification de ce qui a été fait par le Vietnam afin que l’UE puisse vérifier.

Il est nécessaire de montrer les progrès réalisés par le pays tout en écoutant les suggestions de l'UE, en vue de concevoir un programme d'action spécifique pour surmonter les lacunes, a-t-il noté. Le ministre Nguyên Xuân Cuong a également souligné la nécessité de réévaluer les infrastructures qui favorisent le développement durable de la pêche, telles que quais, ports de pêche et mouillages, et de faire des recommandations au gouvernement.

Il convient également de s'intéresser à l'examen de l'application des technologies de pointe et des technologies de l'information dans la gestion des navires et des zones de pêche, afin d'assurer un secteur de la pêche moderne, a-t-il déclaré.

Les activités de prévention de la pêche INN

Selon Nguyên Ngoc Oai, directrice générale par intérim du Département général de la pêche, la délégation de l’UE travaillera avec des représentants du ministère de l’Agriculture et du Développement rural et de certaines localités côtières, des entreprises de transformation et d’exportation des produits aquatiques, du Département de la santé vétérinaire et du Département de gestion de la qualité des produits agricoles, sylvicoles et aquicoles.

Le Département général de la pêche a mis en place un bureau INN, qui fournira tous les documents nécessaires au service des sessions de travail avec la délégation de l’UE, a déclaré Nguyên Ngoc Oai. Un système de base de données sur la pêche a été lancé, a-t-il noté, ajoutant qu'il s'agit d'une mesure importante pour améliorer la gestion des activités de pêche hauturière.


 Le Vietnam est déterminé à développer la pêche durable.
Photo: Nguyên Thành/VNA/CVN


Le 23 octobre 2017, la CE a adressé un avertissement sous forme de "carton jaune" au Vietnam, après que le pays n'ait pas réussi à démontrer des progrès suffisants dans sa lutte contre la pêche INN. Bien que la mesure ait été considérée comme un avertissement, qui n'affecterait pas techniquement la politique commerciale de la CE, l'industrie de la pêche vietnamienne craignait que ce "carton jaune" nuise gravement à la réputation des produits de la mer vietnamiens.

Les neuf recommandations comprenaient la révision du cadre juridique pour assurer le respect des règles internationales et régionales applicables à la conservation et la gestion des ressources halieutiques, la mise en œuvre effective des lois révisées du pays et le renforcement de la mise en œuvre effective des règles et mesures de gestion internationales.

Selon l'exigence de la CE, le secteur des produits aquatiques vietnamiens aurait dû mettre en œuvre neuf recommandations en six mois, du 23 octobre 2017 au 23 avril 2018. La CE voulait également que le Vietnam émette des sanctions et augmente le niveau des sanctions contre la pêche INN, qui devrait être inscrit dans la loi révisée sur la pêche, et prouve concrètement ses efforts dans la lutte contre la pêche INN.

Le 20 avril dernier, le Vietnam a présenté un rapport sur ses efforts pour lutter contre la pêche INN auprès de la CE. La prochaine inspection de la délégation aura pour but d'évaluer les activités de prévention de la pêche INN.
 
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
L’identité traditionnelle était au cœur des activités francophones

Le sala centenaire de la pagode Chot Le Centre d’études et de méditation bouddhiste khmer de la pagode Chot, aussi appelé sala, fait partie du patrimoine culturel régional. Retour sur son histoire particulière.