13/10/2020 11:27
Saonil Miguenz Ruben a déclaré apprécier vivement les efforts du gouvernement, des entreprises et des pêcheurs vietnamiens dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) selon les recommandations de la Commission européenne (CE).

>>Le Vietnam fait des efforts pour éradiquer la pêche INN, selon le site web Foreign Affair Asia
>>Le Vietnam fait de gros efforts dans la lutte contre la pêche INN
 

Saonil Minguenz Ruben, représentant en chef adjoint de la Chambre de Commerce et d'Industrie  Espagnole au Vietnam, apprécie les efforts du Vietnam dans la lutte contre la pêche INN. Photo : KS/CVN


Lors d’une réunion sur la production de thon à la chaîne, la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN) et l’exportation de thon vers l'Europe dans le cadre de l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (EVFTA), organisée par le ministère de l'Agriculture et du Développement rural et le Comité populaire de la province de Khanh Hoà, Saonil Miguenz Ruben a déclaré apprécier vivement les efforts du gouvernement, des entreprises et des pêcheurs vietnamiens dans la lutte contre la pêche INN selon les recommandations de la Commission européenne (CE).

Selon le représentant en chef adjoint de la Chambre de Commerce et d'Industrie  Espagnole au Vietnam, pour se conformer aux recommandations de la CE, le Vietnam a publié la loi sur l’aquaculture de 2017 et des textes d’application qui sont tous axés sur le développement durable de l’aquaculture et de la pêche. Et, pour une application stricte, le Vietnam a mis en place un comité directeur national contre la pêche INN. En particulier, les bateaux de pêche sont tenus d'installer des équipements de surveillance des croisières. Cela montre que le Vietnam a fait un progrès remarquable par rapport aux résultats des examens précédents.

 

Le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural Phùng Duc Tiên et Saonil Miguenz Ruben visitent l'usine de transformation du thon de la Sarl Hai Vuong. Photo: KS/CVN

Au 31 août 2020, 24.851 des 30.851 bateaux de 15 mètres ou plus ont déjà installé des équipements de surveillance des croisières, soit 80,61%. Le taux chez les bateaux à partir de 24 mètres était de 84,77% (2.204 des 2.600 bateaux) et celui parmi les bateaux de 15 mètres à moins de 24 mètres était de 80,23% (22.667 des 28. 251 bateaux).

Saonil Miguenz Ruben a également déclaré apprécier les efforts du Vietnam en termes de garantie de la traçabilité des produits aquatiques dans la chaîne d'approvisionnement par étapes, de la supervision de la pêche à l’écoulement sur le marché en passant par l’importation et la transformation. Outre un bon contrôle des départs et arrivées des bateaux de pêche aux ports, le représentant espagnol a estimé que la construction de nouveaux bateaux était conforme aux normes légales ainsi qu'aux normes européennes recommandées au Vietnam.

Parallèlement, le Vietnam a élaboré un plan pour la protection et l'exploitation des ressources aquatiques afin de pouvoir réorganiser la flotte de pêche en fonction des réserves de ressources, développer une pêche durable et responsable. Le pays a commencé à appliquer l'Accord relatif aux mesures du ressort de l'État du port visant à prévenir, contrecarrer et éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (PSMA).

Saonil Miguenz Ruben a de plus reconnu les efforts du Vietnam pour présenter des initiatives à des organisations régionales et internationales de pêche, en particulier en matière de questions liées au développement durable de la pêche, et pour établir un réseau contre la pêche INN des pays de la région (ASEAN IUU Network).

L'EVFTA est une grande opportunité pour l'aquaculture du Vietnam

Selon Saonil Miguenz Ruben, le Vietnam est actuellement le 3e exportateur mondial de produits aquatiques et l'Union européenne (UE) est un énorme débouché, avec une capacité de consommation de 22 kg par personne par an. Ainsi, l'entrée en vigueur de l'EVFTA offre une opportunité excellente à l'aquaculture du Vietnam.

L'EVFTA apporte un énorme potentiel aux produits de thon du Vietnam grâce à ses préférences tarifaires. Photo : VNA/CVN


Pour faciliter les exportations de produits aquatiques vers l'UE, le représentant en chef adjoint de la Chambre de Commerce et d’Industrie Espagnole a souligné que les produits devaient être traçables sans aucun lien avec la pêche INN.  En outre, il est nécessaire que les produits aquatiques doivent avoir une certification sur l’hygiène alimentaire comme IFS-International Food Standard ou BRC-Standard mondial du British Retail Consortium, être étiquetés et répondre aux normes d'hygiènes recommandées par l'UE. De plus, les produits aquatiques exportés en Europe doivent montrer la responsabilité sociale et environnementale.

L'EVFTA apporte un énorme potentiel aux produits de thon du Vietnam grâce à ses préférences tarifaires. Au mois de juillet 2020, les exportations vietnamiennes de thon vers l'UE ont atteint environ 10,5 millions d'USD par mois en moyenne, selon le vice-ministre de l'Agriculture et du Développement rural Phùng Duc Tiên.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Escapade au temple Dô à Bac Ninh

Dà Nang, Quang Nam et Thua Thiên-Huê s'associent pour le touristique Le Service du tourisme de la ville de Dà Nang a collaboré avec les Départements du tourisme, les Associations du tourisme et les entreprises des provinces de Quang Nam et de Thua Thiên-Huê pour lancer mercredi 25 novembre le programme de relance touristique "Trois localités - Une destination avec de nombreuses expériences".