19/12/2020 22:41
Le Vietnam a affirmé vendredi 18 décembre son soutien à une coopération renforcée entre le Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) et la Cour internationale de justice (CIJ) pour promouvoir l’état de droit et aider à maintenir paix et sécurité mondiales.
>>Le Vietnam appelle une assistance pour l’Afghanistan à faire face aux défis
>>Le Vietnam appelle les parties en Syrie à renforcer le dialogue
>>Le Vietnam inscrit dans le groupe des pays à l’IDH élevé

Ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU. Photo : VNA/CVN

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a prononcé une allocution lors d’un débat public via visioconférence sur la coopération entre le CSNU et la CIJ.

Lors de cet événement, le président de la CIJ, Abdulqawi Ahmed Yusuf, a présenté deux exemples de coopération typiques du CSNU et de la CIJ, proposant au CSNU de restaurer la tradition de recommander aux parties impliquées dans des différends de se référer à la CIJ pour obtenir des conseils juridiques ou régler les différends.

Les États membres du CSNU ont affirmé que la résolution pacifique des différends est l’un des principes fondamentaux du droit international et que la CIJ, en tant que principal organe judiciaire de l’ONU, joue un rôle crucial dans le respect de l’état de droit et de la justice.

Ils ont partagé le point de vue selon lequel le CSNU et la CIJ sont complémentaires dans le maintien de la paix et de la sécurité internationales et ont montré leur soutien à un dialogue et une coopération accrus entre ces deux organes.

Dans son discours, l’ambassadeur Dang Dinh Quy a souligné que si les défis à la paix et à la sécurité internationales continuent d’évoluer et que les cas de violations du droit international abondent, le CSNU doit respecter et utiliser le droit international et promouvoir le règlement pacifique des différends pour prévenir les conflits.

Il a exprimé son soutien au CSNU pour encourager la coopération avec la CIJ via des mécanismes habilités par la Charte des Nations unies et pour parler avec la CIJ de questions juridiques complexes.

Il a souligné que le Vietnam préconisait des processus juridiques internationaux, y compris la CIJ, une coopération internationale plus forte, ainsi que le renforcement des capacités des pays à utiliser efficacement les organes judiciaires et d’arbitrage internationaux.

Le diplomate a également appelé la CIJ à renforcer la formation afin que les étudiants en droit puissent se familiariser avec les activités et les procédures de la Cour pour régler les différends par le biais du droit.

La CIJ, créée en 1945 par la Charte des Nations unies, est le principal organe judiciaire de l’ONU. Son rôle est de régler les différends juridiques qui lui sont soumis par les États et de donner des avis consultatifs sur les questions juridiques qui lui sont soumises par les organes habilités des Nations unies et les agences spécialisées.

Il s’agissait de la deuxième fois en deux mois que le CSNU tenait une réunion avec la CIJ. Chaque année, le président de la CIJ a des dialogues séparés avec les États membres du CSNU sur des questions juridiques relatives au maintien de la paix et de la sécurité internationales.
VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Hông Mi, l'alcool qui fait la fierté de Bac Hà

La plus haute statue de Bouddha d'Asie du Sud-Est à Binh Phuoc Une gigantesque statue de Bouddha Gautama, qui fait 73 m de hauteur et a nécessité quatre ans de construction, a été inaugurée le 20 janvier à la pagode Phât Quôc Van Thành dans la province méridionale de Binh Phuoc.