10/07/2020 17:54
Le Vietnam a déclaré soutenir le recours aux mesures diplomatiques préventives et d’alerte précoce pour prévenir et résoudre les conflits en Afrique de l’Ouest et au Sahel.
>>Le Vietnam salue les activités d’enquête des crimes terroristes de l’UNITAD
>>Le Vietnam exprime ses inquiétudes face aux attaques terroristes au Sahel

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU. Photo : VNA/CVN

Lors d'une visioconférence du Conseil de sécurité des Nations unies organisée jeudi 9 juillet, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a exprimé sa préoccupation devant la situation de sécurité dans cette région. Il a déclaré apprécier les efforts et activités anti-terroristes des forces des Nations unies et de la Force Conjointe du G5 Sahel. Il a également souligné l’importance de la protection des civils, notamment femmes et enfants.

Les participants ont écouté des rapports présentés par le représentant spécial du secrétaire général et chef du Bureau des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel (UNOWAS), Mohamed Ibn Chambas, et la coordinatrice de l’Association des femmes peules et peuples autochtones du Tchad (AFPAT), Hindou Oumarou Ibrahim.

Selon ces rapports, l'ONU a estimé que la situation en Afrique de l'Ouest et au Sahel au premier semestre s’était améliorée mais inégalement. Au Bénin, en Guinée et au Mali, des élections locales ont eu lieu de manière relativement pacifique. Cependant, des tensions persistent dans certains autres pays qui préparent des élections. La situation sécuritaire continue de se détériorer. Des groupes terroristes et armés attaquent des cibles militaires, civiles et les forces de maintien de la paix au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Nigéria, menaçant gravement la paix et la stabilité dans la région.

L'ONU s'est également déclarée préoccupée par les accusations de violations des droits de l’homme commises par des groupes armés ainsi que par les forces de sécurité et militaires dans plusieurs pays.

La pandémie de COVID-19 a menacé les réalisations obtenues par l’Afrique de l’Ouest et le Sahel en matière économique, de lutte contre la pauvreté et de mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD). Elle a aggravé les crises de sécurité humaine en raison des effets synergiques de la pauvreté, du changement climatique et des conflits. L'UNESCO estime que 119 millions d'enfants et 4 millions d'enseignants en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale ont été touchés par la fermeture des écoles en raison de l'épidémie de COVID-19.

Selon le Bureau des Nations unies pour la coordination des activités humanitaires (OCHA), en 2020, jusqu'à 2,4 millions de personnes dans cette région ont besoin de protection et de soutien.

VNA/CVN
Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Banh cuôn au fruit de dragon – un plat irrésistible à déguster

Le tourisme intérieur du Vietnam devrait se redresser après le COVID-19 La résurgence du COVID-19 au Vietnam a mis de nombreux prestataires touristiques sous pression alors qu'ils essayaient de maintenir leurs entreprises à flot. Cependant, maintenant que la pandémie s’apaise, ils ont des conditions favorables pour ramener leurs affaires à la normale.