28/09/2014 22:51
Le Vietnam estime que le respect du droit international est le fondement garantissant la paix, la sécurité et la stabilité au service du développement à long terme, a affirmé le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, dans son discours important prononcé lors du débat général de haut rang de la 69e session de l'Assemblée générale de l'ONU, le 27 septembre à New York.

>>Le Vietnam souhaite promouvoir ses relations avec plusieurs pays
>>Activités du vice-Premier ministre Pham Binh Minh à l'ONU

 
Débat général de haut rang de la 69e session de l'Assemblée générale de l'ONU, le 27 septembre à New York.
Photo : Lê Duong/VNA/CVN


Après avoir relevé la complexité de la conjoncture mondiale actuelle et affirmé que la paix et la sécurité sont des conditions sine qua non pour le développement sur le long terme, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a souligné : "Plus que jamais, tous les pays membres, petits ou grands, riches ou pauvres, doivent respecter et mettre en œuvre sérieusement le droit international et la Charte de l'ONU. Toutes les nations doivent renoncer au recours à la force dans les relations internationales et accélérer le règlement des différends par les mesures pacifiques. Il s'agit de l'avancée la plus importante de l'ONU par rapport à l'ancienne Ligue des nations, mais cela demande aux États membres de s'engager plus vigoureusement et de consentir davantage d'efforts".

Dans cet esprit, le Vietnam souhaite observer des progrès, nécessaires, dans les négociations sur une solution pacifique intégrale, équitable et durable au Moyen-Orient sur la base de la garantie des droits nationaux fondamentaux du peuple palestinien et des intérêts légitimes de toutes les parties, a souligné le vice-Premier ministre Pham Binh Minh.

Le Vietnam exprime ses inquiétudes devant la violence croissante en Irak et soutient les efforts du gouvernement irakien et de la communauté internationale pour stabiliser la situation dans ce pays. Il appelle à mettre fin à toutes les mesures de sanctions économiques unilatérales à l'encontre des pays en développement et soutient les résolutions de l'Assemblée générale de l'ONU sur la nécessité de la levée de l'embargo contre Cuba. Il condamne énergiquement les actes terroristes sous toutes les formes, notamment ceux visant les civils, et soutient les efforts et les initiatives contre le terrorisme conformément aux principes fondamentaux du droit international et de la Charte de l'ONU.

Réduire les écarts de développement

En outre, a-t-il précisé, nous devons partager les grands intérêts communs que sont la restructuration économique, la création d'emplois, l'impulsion de la croissance durable, l'égalité, l'homogénéité et la garantie d'un environnement de paix, de la stabilité pour créer des conditions propices au développement. Donc, notre tâche de première importance à l'heure actuelle est de continuer d'atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), d'édifier l'Agenda de développement de l'après-2015 afin de créer une forte impulsion au développement durable de chaque nation et à la connectivité économique internationale.

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, prononce un discours important lors du débat général de haut rang de la 69e session de l'Assemblée générale de l'ONU, le 27 septembre à New York.
Photo : Lê Duong/VNA/CVN


Dans ce processus, a-t-il affirmé, le Vietnam estime que l'ONU devrait renforcer les politiques et les ressources afin de soutenir le règlement des inégalités sociales, les programmes sub-régionaux et régionaux sur la connectivité et la lutte contre la pauvreté, de réduire les écarts de développement, d'impulser l'économie verte, en vue de créer des bases à long terme et durable pour la paix, la sécurité et le développement.

Selon Pham Binh Minh, pour s'adapter à un monde en mutation continue, l'ONU doit accélérer la réforme et ce processus doit être entrepris de manière intégrale, équitable, transparente, et répondre aux intérêts de tous les pays membres de l'ONU. Le Conseil de sécurité doit être réformé au plus tôt sur ses deux plans : l'augmentation du nombre de ses membres et la rénovation des méthodes de travail afin de faire face aux défis globaux sur la paix et la sécurité internationales.

Dans son développement socio-économique ainsi que sa participation et son intégration à la vie internationale, le Vietnam prend toujours en haute estime le rôle et la voix des institutions, des forums multilatéraux dont l'ONU, à l'égard des problèmes sécuritaires, de développement régional et mondial. Le Vietnam, membre actif et responsable de nombre d'organisations et de forums régionaux et internationaux importants comme l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est), le Mouvement de non alignement, l'APEC (Coopération économique de l'Asie-Pacifique) et l'ASEM (Forum économique Asie-Europe), s'efforce d'atteindre à temps tous les OMD et participe activement à l'élaboration de l'agenda de développement de l'après-2015, a dit Pham Binh Minh.

Régler les différends

Le vice-Premier ministre Pham Binh Minh a de nouveau affirmé la position du Vietnam de respecter l'indépendance, la souveraineté et l'intégrité territoriale des pays, de résoudre les différends dans les relations internationales, dont le problème en Mer Orientale, de manière pacifique sur la base du droit international, notamment la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982, la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale afin de parvenir dans les meilleurs délais à un Code de conduite dans cette zone maritime.

Soutenant le renforcement du système commercial multilatéral, le Vietnam est prêt à contribuer aux efforts communs pour le resserrement des liens économiques et des réformes économiques pour l'égalité, la démocratie, la transparence et l'efficacité.

À l'heure actuelle, de concert avec les autres pays membres de l'ASEAN, le Vietnam s'efforce d'édifier la Communauté de l'ASEAN en 2015 avec trois piliers que sont politique-sécurité, économie et culture-société, contribuant à faire de l'Asie du Sud-Est une zone de paix, de stabilité, de coopération et de prospérité, à impulser la formation d'une structure régionale dont l'ASEAN joue un rôle central. Le Vietnam prend en haute estime le respect du droit international et élabore les normes communes de la région.

Pour conjuguer les efforts internationaux sur l'impulsion des règles et des normes pour la paix, le développement durable et les droits de l'homme, le Vietnam valorise activement le rôle de membre du Conseil des droits de l'homme pour le mandat 2014-2016. Il a envoyé, pour la première fois, ses forces participer à la Mission de maintien de la paix de l'ONU au Sud Soudan. Il a porté sa candidature au Conseil économique et social de l'ONU pour le mandat 2016-2018 et au Conseil de sécurité de l'ONU (mandat 2020-2021) et souhaite recevoir le soutien des États membres, a déclaré Pham Binh Minh.

La paix et le développement sont des compagnons de route inséparables qui se soutiennent pour un monde prospère. Le Vietnam est convaincu qu'avec la détermination politique, la confiance mutuelle et l'égalité sur la base du respect du droit international, des actions communes responsables, nous pouvons édifier les relations de partenariat et œuvrer pour la paix, la coopération et le développement durable de tous les États, a conclu le vice-Premier ministre.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Une visite inoubliable à Quang Ninh pour les étudiants de l’IFI

Pour édifier un environnement touristique sans tabac La 6e conférence des pays de l’ASEAN sur l’édification des villes sans tabac a été organisée mardi 20 novembre dans la ville de Hôi An, province de Quang Nam (Centre). Elle était placée sous les auspices du ministère vietnamien de la Santé et de l’Organisation mondiale de la santé au Pacifique occidental.