13/05/2021 15:58
Le Vietnam soutient le travail de l'Équipe d'enquêteurs des Nations unies pour promouvoir la responsabilité pour les crimes perpétrés par Daech / l'État islamique en Irak et au Levant (UNITAD) et les efforts déployés dans ce pays pour rendre justice aux victimes.
>>Conseil de sécurité : le Vietnam salue les activités d’enquête des crimes terroristes de l’UNITAD
>>Le Vietnam salue les activités d’enquête des crimes terroristes de l’UNITAD

Participants à la réunion.
Photo : VNA/CVN

C'est qu'a déclaré l'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU, lors d'une réunion du Conseil de sécurité en format Arria sur l'application des technologies et des partenariats pour garantir la justice pour les crimes contre l'humanité, la guerre et le génocide, organisée la veille par le Royaume-Uni, en coordination avec les États-Unis, la Belgique, l'Iraq, les Pays-Bas et les Émirats arabes unis.

Selon lui, le terrorisme constitue une grave menace pour la paix et la sécurité internationales. Il a affirmé la position constante du Vietnam sur la responsabilité des violations du droit international humanitaire et des droits de l'homme.

Dang Dinh Quy a également demandé à la communauté internationale de soutenir le renforcement de la capacité du pays, conformément à la situation de chaque pays. Il a suggéré que la collecte, la gestion et le transfert des preuves soient conformes aux règles de procédure pénale, conformément au droit international et aux meilleures pratiques, et aux principes fondamentaux de la Charte des Nations unies. L'application de la technologie pouvait contribuer à aider les victimes de violence sexuelle et sexiste à surmonter les préjugés, a-t-il ajouté.

Selon les experts des Nations unies, ils disposaient de preuves claires que le groupe terroriste État islamique avait commis un génocide contre la minorité yézidie en Iraq.

Les réunions en formule Arria sont des rencontres confidentielles et très informelles qui permettent aux membres du Conseil d'avoir, à huis clos et selon une procédure offrant toute la souplesse voulue, de francs échanges de vues avec des personnes dont le ou les membres du Conseil qui les ont invitées et qui sont chargés d’organiser et d’animer la réunion considèrent que le Conseil aurait intérêt à les entendre ou à qui ils souhaitent faire passer un message. Elles donnent aux membres du Conseil de sécurité concernés la possibilité d'avoir des échanges directs avec des représentants de gouvernements et d'organisations internationales - souvent à la demande de ces derniers - ainsi qu'avec des parties non étatiques, sur des questions qui les préoccupent et qui relèvent de la responsabilité du Conseil de sécurité.

VNA/CVN

Réagir à cet article
Commentaire:*
E-mail:*
Nom:*
Espace francophone
Quand les femmes d’ethnies minoritaires participent aux modèles économiques locaux

La gastronomie vietnamienne attire les touristes japonaises Le Vietnam est le seul pays choisi par les touristes japonaises pour sa bonne cuisine, selon une enquête sur l'opinion des voyageurs au Cambodge, au Laos, au Myanmar et au Vietnam, ciblant les Japonaises dans la vingtaine et la trentaine.